Version classiqueVersion mobile

Univers parallèles

 | 
Brian Ferneyhough

Autoanalyse

Présentation du Trio à cordes

Traduction de Peter Szendy

Note de l’éditeur

Conférence donnée à l’abbaye de Royaumont en 1996, en guise d’introduction à la création française de l’œuvre.

Paru pour la première fois dans Peter Szendy (éd.) : Brian Ferneyhough, Paris, « Compositeurs d’aujourd’hui », L’Harmattan/IRCAM/Centre Georges-Pompidou, 1999, p. 49-59.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’œuvre que je m’apprête à vous présenter – mon Trio à cordes, composé l’année dernière et achevé ici à Royaumont – est le résultat d’une longue période de réflexion sur l’histoire du médium, en particulier sur la relation entre le trio et le quatuor à cordes, genre pour lequel ma production est plus substantielle. Ce sera l’occasion, aussi, d’aborder les pratiques harmoniques microtonales du Trio, dans la perspective de cette distinction entre les deux genres. Ma présentation sera brève, j’espère que l’œuvre elle-même parlera de manière plus directe et décisive que le discours que je puis énoncer en sa faveur.

Contrairement au quatuor, qui partage avec la sonate ou la symphonie du milieu du XVIIIe siècle le caractère de dialectique discursive et la logique linéaire typiques de la forme-sonate, le genre du trio n’émerge pas de façon aussi résolue à partir de telles prémisses. Il est plutôt issu du contexte sans prétentions de formes plus terre à terre, comme la suite de danses, la ca...

© Éditions Contrechamps, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search