Version classiqueVersion mobile

Univers parallèles

 | 
Brian Ferneyhough

Autoanalyse

Analyse du Deuxième quatuor à cordes

Traduction de Philippe Albèra

Note de l’éditeur

Texte publié pour la première fois en français dans Cahier Musique no 2, Festival de La Rochelle, 1981 (traduction Terence Waterhouse).

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Le sujet de cette pièce est le silence – non pas le silence au sens littéral (quoique celui-ci soit aussi une caractéristique évidente de la section initiale), mais plutôt cette absence placée volontairement au centre de l’expérience musicale et qui existe afin que celui qui écoute puisse se rencontrer à travers elle.
Puisqu’on ne peut approcher les différentes formes de silence que par le biais de leurs propres images négatives, l’organisation de ce quatuor s’efforce de définir plusieurs chemins concentriques, toujours plus serrés, convergeant vers ce noyau de calme.
Le labyrinthe à travers lequel l’approche se fait tente de suggérer un certain nombre d’implications possibles dans un seul et même temps ; les réseaux denses d’organisation qui font partie de l’acte de composition s’enfoncent sous la surface et sont ainsi délibérément absorbés dans l’entrelacs scintillant des gestes de cette même surface qui, tout en constituant à première vue le trait le plus évident de l’œuvre, sont...

© Éditions Contrechamps, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search