Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écrits sur la musique et les musiciens

 | 
György Ligeti

Précurseurs et modèles

L’écriture vocale et instrumentale de Webern

Note de l’éditeur

Manuscrit pour une émission de la Südwestfunk de Baden-Baden le 16 décembre 1963. («  Die Werke von Anton Webern » V). Un texte de présentation des Lieder de Trakl op. 14 de Webern écrit par Ligeti pour un « Musikalisches Nachtprogramm » (Programme musical nocturne) de la Westdeutsche Rundfunk de Cologne le 29 janvier 1958 a été intégré au passage de la fin.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si l’on compare les compositions vocales des différentes périodes de Webern, on constate, malgré l’unité de certains traits stylistiques, de grandes différences en ce qui concerne le traitement de la voix, la facture de l’accompagnement instrumental et les relations entre les parties instrumentales et la voix.

Dans les œuvres vocales de jeunesse, la partie instrumentale remplit, ce qui est significatif, la fonction d’un simple accompagnement. Écrite la plupart du temps en accords, elle comporte parfois aussi des figures plus ou moins autonomes qui soutiennent la voix. Celle-ci, souvent en intervalles chromatiques resserrés, n’abandonne ces petits intervalles que pour mettre en valeur les endroits importants du texte par de plus grands sauts mélodiques. Voici, en guise d’exemple, le quatrième lied du cycle opus 4 d’après des poèmes de Stefan George, composé par Webern dans les années 1908 et 1909.

Exemple sonore : Anton Webern, Cinq Lieder pour voix et piano, op. 4 (1908-1909), n° 4.

Le...

© Éditions Contrechamps, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540