Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

Écrits sur la musique et les musiciens

 | 
György Ligeti

Précurseurs et modèles

Le « Cinquième Quatuor » de Bartók. Une analyse

Nota del editor

Écrit au printemps 1957, sur commande d’Universal Edition et publié comme introduction à la partition de poche Philharmonia n° 167, Vienne/Londres, Universal Edition, s. d., (© 1963 by Universal Edition, Vienne ; Copyright USA, Boosey & Hawkes inc.).
Texte révisé en 2002.

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Béla Bartók a écrit son Cinquième Quatuor en août et septembre 1934 à Budapest. L’œuvre, dédiée à sa commanditaire Elizabeth Sprague Coolidge, fut créée le 8 avril 1935 par le Quatuor Kolisch à Washington.

La construction du quatuor présente une symétrie en arche (A-B-C-B-A), tant dans l’ordonnancement des mouvements que, partiellement, dans leur structure interne. Au centre de l’agencement en cinq mouvements se trouve un scherzo. Il est encadré par deux mouvements lents, le second étant une variation du premier. Les deux mouvements externes sont liés par une parenté motivique et, de surcroît, par le retour du premier thème du mouvement initial dans l’épisode en fugato du finale (à partir de la mesure 368). Par cet agencement des mouvements, le Cinquième Quatuor s’apparente au Quatrième, composé six ans plus tôt, sauf que dans celui-ci, c’est un mouvement lent qui occupe la position centrale, flanqué de deux mouvements à caractère de scherzo.

Le centre tonal de toute la composition es...

© Éditions Contrechamps, 2014

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540