Version classiqueVersion mobile

Univers parallèles

 | 
Brian Ferneyhough

Essais

La tactilité du temps

The Tactility Of Time

Traduction de Philippe Albèra

Note de l’éditeur

Texte lu aux Cours d’été Internationaux de Darmstadt, en 1988. Première publication en allemand dans MusikTexte 35, Cologne, 1990.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En dépit du titre quelque peu étrange et un rien pompeux de cette communication, vous ne devez pas vous attendre à un discours hermétique et fermé sur lui-même. Plusieurs d’entre vous, je suppose, sont venus à Darmstadt les années précédentes, et sont ainsi conscients de cette affirmation singulièrement agressive qui s’est propagée de façon virulente, selon laquelle on ne peut pas réellement parler sur la musique – ou, du moins, pas de manière signifiante en ce qui concerne les questions d’intention et de technique compositionnelles. Aussi étrange que puisse paraître le fait d’avoir dépensé tant d’heures à débattre cette thèse, je ne tiens pas à lui accorder ici trop d’importance : je préférerai parler non pas tant de façon théorique (quoique ce soit peut-être un peu le cas) que spéculative, à la recherche d’une formulation possible à travers laquelle un aspect central de mes propres préoccupations compositionnelles puisse être provisoirement énoncé, à savoir le concept de temps, et...

© Éditions Contrechamps, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search