Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écrits sur la musique et les musiciens

 | 
György Ligeti

Précurseurs et modèles

Sur Paul Hindemith

Note de l’éditeur

Écrit le 19 janvier 1997. Première publication dans le livret accompagnant le CD-ROM Paul Hindemith. Leben und Werk, éd. par Sylvie Gregg, Susanne Schaal et Giselher Schubert, Mayence, Schott Wergo Music Media 1997, deuxième et troisième de couverture (MV 0802-0)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

J’ai reçu de Paul Hindemith les impulsions suivantes :

  1. À dix-neuf ans, en 1942 à Budapest, j’ai lu avec beaucoup d’enthousiasme son Unterweisung im Tonsatz1 et un an plus tard, j’ai passé un été entier à faire tous les exercices d’écriture à deux voix du manuel d’exercice. J’y ai beaucoup appris, par exemple sur les progressions par degré, les points culminants, etc. Parallèlement, j’étudiais le contrepoint dans le style de Palestrina d’après Jeppesen2. Mais un an plus tard, j’avais perdu la foi dans la théorie des accords de Hindemith après avoir entendu Milhaud et Stravinski.

  2. En novembre 1995, j’ai vu et entendu Mathis der Maler [Mathis le peintre] à Londres et cette œuvre m’a profondément impressionné. Je connaissais déjà la musique de chambre et les quatuors à cordes depuis longtemps. On jouait souvent sa symphonie Mathis et d’autres pièces pour orchestre aussi dans les années quarante en Hongrie. À partir de 1948, Hindemith – comme Stravinski, Bartók, Schoenberg et beaucoup d’aut...

© Éditions Contrechamps, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540