Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écrits sur la musique et les musiciens

 | 
György Ligeti

Sur la nouvelle musique

Composer avec des timbres

Note de l’éditeur

Manuscrit pour une émission du Südwestfunk de Baden-Baden enregistrée, selon les renseignements de la station de radio, le 20 août 1965 et diffusée pour la première fois le 16 septembre 1971 (basé sur des séminaires des Cours d’été de Darmstadt de 1962 « Die Komposition mit Klangfarben » [La composition avec des timbres] et de 1964 « Klangtechnik und Form » [Technique sonore et forme] ainsi que sur une conférence publique intitulée « Neue Möglichkeiten der Komposition » [Nouvelles possibilités en composition] tenue le 10 janvier 1964 au Norddeutsche Rundfunk de Hambourg [NDR Radio du Nord de l’Allemagne]).

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il n’y a pas si longtemps encore, on considérait la mélodie, l’harmonie et le rythme comme des domaines de première importance pour la composition, alors que l’on n’attribuait qu’un rôle subordonné à la dynamique et au timbre. La situation actuelle a fait évoluer les choses. Le timbre surtout a acquis une fonction au moins égale à celle de la mélodie, de l’harmonie et du rythme. Dans certaines compositions des dernières années, le timbre, en étant seul décisif pour la structure et l’articulation de la forme, a même conquis le rôle principal, en sorte que les dimensions autrefois dominantes – mélodie, harmonie et rythme – ont non seulement perdu leur fonction mais se sont même, pour ainsi dire, dissoutes dans le néant. Cette émancipation qui a fait du timbre l’un des moyens compositionnels de première importance n’a cependant pas été soudaine ; elle résulte plutôt de l’évolution de la fonction des différentes dimensions musicales, du déplacement progressif de leur poids respectif à l...

© Éditions Contrechamps, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540