Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écrits sur la musique et les musiciens

 | 
György Ligeti

Sur la nouvelle musique

Une nouvelle voie dans l’enseignement de la composition

Note de l’éditeur

Écrit au début de l’année 1964 en tant que manuscrit d’émission pour un « Musikalisches Nachtprogramm » (programme musical nocturne) de la Radio ouest-allemande de Cologne (WDR Köln) du 30 avril 1964 (Titre de l’émission : « Ist serielle Musik lehrbar ? – Über neue Wege im Kompositionsunterricht »). Première parution (avec le sous-titre « Ein Bericht ») en tant que publication de l’Académie Royale de Musique et de la Haute École Royale Suédoise n° 4, Stockholm 1965, p. 6 à 39. Réimpression dans : György Ligeti/Witold Lutosławski/Ingvar Lidholm, Three Aspects of new music. From the Composition Seminar in Stockholm, Stockholm : Nordiska Musikförlaget 1968, p. 8 à 44. Les exemples musicaux ont été reproduits à partir de la réimpression.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis toujours, il existe un décalage entre la composition au sens véritable du terme et l’enseignement de la composition – il s’agit tout bonnement du décalage entre l’art et l’enseignement. Composer signifie toujours créer quelque chose qui n’existait pas auparavant, par référence au stade historique de la musique à un moment donné. Mais l’un des traits essentiels de chaque art, c’est qu’à l’instant où ses caractéristiques structurelles et formelles deviennent descriptibles et codifiables, il appartient au passé historique ; or on ne peut enseigner que ce qui est exactement descriptible et codifiable. En conséquence, l’enseignement traite inéluctablement d’une matière déjà existante, donc de quelque chose de dépassé en quelque sorte.

Si l’on se fait à l’idée de cette distance inévitable entre « vie » et « école », seule une question reste en suspens : quelles peuvent être la taille et la nature du fossé qui sépare les techniques transmises et le stade actuel de la composition pour...

© Éditions Contrechamps, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540