Version classiqueVersion mobile

Bruno Maderna - Heinz Holliger

 | 
Philippe Albèra

Cycle Bruno Maderna. Portrait de Heinz Holliger

1er octobre – 29 novembre 1991

Joséphine Markovits

Texte intégral

CONCERTS

MARDI 1er OCTOBRE. OPERA-COMIQUE

1HEINZ HOLLIGER
Scardanelli-Zyklus pour flûte solo, petit orchestre, chœur mixte et bande
création française

2Aurèle Nicolet, flûte
London Voices, Directeur, Terry Edwards
Ensemble Modem
Direction, Heinz Holliger

3Avec le concours de Pro Helvetia et de la Sacem

JEUDI 3 OCTOBRE. THEATRE DES CHAMPS-ELYSEES

4BRUNO MADERNA, Biogramma
ANTON WEBERN, Six Pièces pour orchestre, op. 6, version 1928
ALBAN BERG, Trois Pièces pour orchestre, op. 6
BRUNO MADERNA, Concerto n° 3 pour hautbois et orchestre

5Heinz Holliger, hautbois
Orchestre National de France
Direction, Hans Zender

6Coproduction Festival d’Automne à Paris, Radio France
Avec le concours de la Sacem et de la Caisse des dépôts et consignations

SAMEDI 5 OCTOBRE. GRAND AUDITORIUM DE RADIO FRANCE

7Projection du film documentaire
Bruno Maderna retrouvé
Réalisation Hans Heg et René van Gijn
Production : Télévision néerlandaise NOS.

8BRUNO MADERNA, Amanda Serenata VI
CLAUDIO AMBROSINI, Veneziano, pour piano et orchestre
Création française
BRUNO MADERNA, Giardino religioso
BRUNO MADERNA, Venetian Journal

9Louise Bessette, piano
Paul Sperry, ténor
Orchestre Philharmonique de Radio France,
Direction, Diego Masson

10Production Radio France

JEUDI 24 OCTOBRE. OPERA DE PARIS BASTILLE / AMPHITHEATRE

11HEINZ HOLLIGER, Come and Go, pour neuf voix et neuf instruments
HEINZ HOLLIGER, What Where,
pour quatre voix et sept instruments
Création à Paris

12Textes de Samuel Beckett

13Ensemble Musik der Jahrhunderte

14Direction, Manfred Schreier

15Coréalisation Festival d’Automne à Paris
Opéra de Paris Bastille
Avec le concours de Pro Helvetia et de la Sacem

MERCREDI 30 OCTOBRE. OPERA DE PARIS BASTILLE / AMPHITHEATRE

16LUCIANO BERIO, Quartetto
BRUNO MADERNA,
Quartetto per archi, in due tempi
PHILIPPE FENELON, Quatuor à cordes n° 3
commande du Festival d’Automne à Paris 1991
IANNIS XENAKIS, Tetora
création française
MARCO STROPPA, Spirali, pour quatuor projeté dans l’espace
Création française

17Quatuor Arditti
Irvine Arditti, David Alberman, violons
Garth Knox, alto
Rohan de Saram, violoncelle

18Coréalisation Festival d’Automne à Paris
Opéra de Paris Bastille
Avec le concours de la Sacem.

LUNDI 18 NOVEMBRE. OPERA DE PARIS BASTILLE / AMPHITHEATRE

19BRUNO MADERNA, Notturno, Continuo
HEINZ HOLLIGER, Elis, trois nocturnes pour piano
MARCO STROPPA, Miniature estrose, commande du Festival d’Automne à Paris 1991
LUIGI NONO, La Lontananza nostalgica utopica futura, pour violon solo et live electronics,
Création française

20Pierre-Laurent Aimard, piano
Isabelle Magnenat, violon
André Richard, réalisation live electronics

21Coréalisation Festival d’Automne à Paris
Opéra de Paris Bastille
Avec le concours de Pro Helvetia et de la Sacem

VENDREDI 29 NOVEMBRE. OPERA DE PARIS BASTILLE

22Studio
BRUNO MADERNA, Ages, bande magnétique
Réalisation scénique, Tam teatromusica
Pierangela Allegro, Laurent Dupont, Paola Nervi, Michèle Sambin
Conception et mise en scène, Michèle Sambin

23Amphithéâtre
HEINZ HOLLIGER, Quintette pour piano et instruments à vent
Création française
Glühende Rätsel, pour voix et instruments
Poèmes de Nelly Sachs
BRUNO MADERNA, Concerto pour hautbois et ensemble n° 1
HELMUT LACHENMANN : Mouvement

24Hedwig Fassbender, mezzo-soprano
Ensemble Contrechamps
Hautbois et direction, Heinz Holliger

25Coréalisation Festival d’Automne à Paris
Opéra de Paris Bastille
En coproduction avec Contrechamps Genève
Avec le concours de Pro Helvetia et de la Sacem.

HYPERION MADERNA

HYPERION MADERNA

Bruno Maderna par Philippe Gras

OPERA

VENDREDI 22, SAMEDI 23, DIMANCHE 24 NOVEMBRE. OPERA-COMIQUE

26BRUNO MADERNA

27HYPERION,
d’après Friedrich Hölderlin
Le Rire
Gesti
Dimensioni III
Amanda
Aria
Schicksalslied
Entrop
ía I, II, III

28Direction Péter Eötvös
Réalisation scénique, Klaus Michael Grüber et Gilles Aillaud

29Bruno Ganz
Jacques Zoon, flûte
Penelope Walmsley-Clark, soprano

30Ensemble Vocal Les Jeunes Solistes
Directeur Rachid Safir

31Ensemble Asko

32Collaboration artistique, Ellen Hammer
Assistant, Bernard Michel

33Forme musicale établie par Péter Eötvös

34Production : Festival d’Automne à Paris et Wiener Festwochen avec l’Association Orcofi pour l’Opéra, la Musique et les Arts.

35Avec le concours du Ministère de la Culture des Pays-Bas, de l’Institut Néerlandais et de la Sacem,
En collaboration avec De Nederlandse Opera, Amsterdam.

36De Nederlandse Opera, Stadsschouwburg, Amsterdam : 19 et 20 décembre 1991
Wiener Festwochen, Theater an der Wien, Vienne : 2, 3, 4 juin 1992.

37Le Cycle Bruno Maderna
Le Portrait de Heinz Holliger
du Festival d’Automne à Paris 1991
ont été réalisés avec le concours de

38Ministère de la Culture des Pays-Bas
Institut Néerlandais
Pro Helvetia

39Association Orcofi pour l’Opéra, la Musique et les Arts
Caisse des dépôts et consignations
Sacem

40en collaboration avec
Wiener Festwochen
De Nederlandse Opera
Opéra de Paris Bastille
Contrechamps

41Le Festival d’Automne à Paris
est subventionné par
le Ministère de la Culture,
de la Communication et des Grands Travaux;
le Ministère des Affaires Etrangères
et la Ville de Paris

42Fondateur : Michel Guy

43La vingtième édition du Festival d’Automne à Paris aurait pu être l’occasion d’une rétrospective, d’un retour des musiciens et des compositeurs présentés par le passé; il nous a semblé au contraire plus important de poursuivre la programmation musicale selon les axes établis dès 1972 par Michel Guy, qui voulait que le Festival soit un espace de découvertes et d’ouverture, toujours renouvelé.

44L’initiative d’un cycle consacré à Bruno Maderna appartient à Luigi Nono qui, en 1987, au cours de la longue période de préparation de Prometeo, évoquait la personnalité et la musique de son ami et s’indignait de l’oubli dans lequel il était tombé depuis 1973. A partir de conversations avec Luigi Nono, des rencontres avec Christina Maderna et Rossana Dalmonte, ce cycle s’est construit. Il tente de situer le compositeur / chef d’orchestre et donne à entendre son œuvre dont l’opéra Hyperion constitue le point central.

45Heinz Holliger, compositeur et interprète, rejoint Bruno Maderna dans cette double appartenance au domaine musical, et dans la source d’inspiration que constituent les poèmes de Holderlin. Ce portrait de Heinz Holliger s’inscrit dans la série de portraits / concerts établis par Philippe Albèra qui débuta en 1990 avec Brian Ferneyhough et se poursuivra avec Emmanuel Nuñes et Helmut Lachenmann.
Joséphine Markovits

Table des illustrations

Titre HYPERION MADERNA
Crédits Bruno Maderna par Philippe Gras
URL http://books.openedition.org/contrechamps/docannexe/image/2752/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 56k
URL http://books.openedition.org/contrechamps/docannexe/image/2752/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 11k

© Éditions Contrechamps, 1991

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search