Version classiqueVersion mobile

Schoenberg

 | 
Carl Dahlhaus

Carl Dahlhaus

La relation avec le texte

L’évolution de la poétique musicale d’Arnold Schoenberg

Traduction de Tiina Hyvärinen

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1.

Le concept de logique musicale, forgé par Johann Nicolaus Forkel en 1788, appartient aux catégories centrales de la poétique musicale d’Arnold Schoenberg – une poétique fondée sur la musique instrumentale, bien qu’un nombre considérable de ses œuvres soient des œuvres vocales. L’influence réciproque entre l’harmonie tonale et le développement motivique-thématique, que le terme désigne, était caractéristique et constitutive d’une musique instrumentale qui devait répondre pour elle-même, au plan esthétique comme au plan de la technique compositionnelle, au lieu de s’appuyer sur un texte ou sur une fonction.

L’idée de l’autonomie esthétique, c’est-à-dire la prétention d’œuvres musicales à être écoutées pour elles-mêmes, autorise différentes interprétations, lesquelles ne se distinguent pas les unes des autres sur le fond, mais selon le degré de leur rigueur. La délimitation d’avec ce qui est extramusical peut consister en l’émancipation par rapport à des fins liturgiques, représentati...

© Éditions Contrechamps, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search