Version classiqueVersion mobile

Schoenberg

 | 
Carl Dahlhaus

Carl Dahlhaus

L’enseignement de Schoenberg

Traduction de Dominique Leveillé

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La pensée d’Arnold Schoenberg porte l’empreinte de l’opposition intellectuelle viennoise du début du siècle, dont la caractéristique la plus frappante était la tendance à transformer des phénomènes à première vue anodins en objets d’un discours aux fortes connotations morales et inspiré par le pressentiment de la catastrophe. La répulsion qui anime à la fois Karl Kraus lorsqu’il pourfend le langage des journaux et Adolf Loos dans sa critique de l’ornement architectural correspond chez Schoenberg au rigorisme avec lequel il combat le superflu et l’inutile dans la musique. La définition de la prose musicale, en posant le postulat que la substance de l’expression musicale doit être une pensée qui se développe, implique un verdict sur la phrase, tout comme elle entraîne, par l’exigence de renoncer à l’accessoire et au remplissage, l’exclusion de l’ornement.

Il est indubitable que le rigorisme moral de Schoenberg – qui fait que l’on peut, dans la maxime du Traité d’harmonie sur l’esthétiq...

© Éditions Contrechamps, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search