Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écrits sur la musique et les musiciens

 | 
György Ligeti

De Hongrie

Quoi de nouveau à Budapest : musique dodécaphonique ou nouvelle tonalité ?

Note de l’éditeur

Écrit fin 1948 (voir les « Remarques préliminaires dans ce volume).

Première publication dans Melos, 17 (1950), n° 2, p. 45-48.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Nouvelles œuvres hongroises

L’événement musical de l’année a été la nouvelle œuvre d’Endre Szervánszky, sa Sérénade pour orchestre à cordes. On perçoit depuis quelque temps une évolution stylistique intéressante dans l’art de Szervánszky. Il n’est pas le seul concerné, toute la vie musicale hongroise en est affectée. Cela est étroitement lié au fait que la composition du public a changé, le nouveau public, dans les rangs duquel on trouve de plus en plus d’ouvriers, venant au-devant du compositeur avec de nouvelles attentes.

On accuse souvent la musique contemporaine de s’adresser à un auditoire limité et exclusif, à un groupe de connaisseurs. Mais les grandes œuvres de la musique moderne sont par leur contenu profondément ancrées dans les problèmes de leur époque et peuvent donc prétendre à l’intérêt de chacun de leurs contemporains. L’expérience a démontré que les œuvres vraiment excellentes sont bien accueillies, même par le grand public. Et pourtant, même si les accusations ne tien...

© Éditions Contrechamps, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540