Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écrits sur la musique et les musiciens

 | 
György Ligeti

De Hongrie

Nouvelle Musique en Hongrie

Note de l’éditeur

Écrit fin 1946 (voir « Remarques préliminaires », dans ce volume).

Première publication dans Melos, 16 (1949), n° 1, p. 5-8.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Nous avons un Bartók et c’est beaucoup. Il est grand – à l’étranger, on ne voit que lui. Tous les autres restent gris, flous, comme les maisons d’une ville lointaine derrière une tour solitaire. Il y a cependant en Hongrie un certain nombre de compositeurs importants. Il serait facile de parler d’eux, si les lettres étaient des sons capables de rendre leur musique. Mais ces pages restent silencieuses. Comment parler de leurs œuvres si vous ne les avez jamais entendues ? Et pourtant, il faut bien que j’essaie.

Style

La Hongrie est à la frontière entre l’Est et l’Ouest. Concilier ces deux mondes a toujours été le problème de la culture hongroise. Il en est parfois résulté quelque pâle hybride, mais parfois, la fusion a réussi. Il en va de même dans la nouvelle musique hongroise. Les compositeurs remplissent les formes européennes, et surtout celle de la sonate, du trésor mélodique asiatique. Dans l’œuvre de Bartók, Bach et Beethoven se mêlent à la musique populaire hongroise, roumaine e...

© Éditions Contrechamps, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540