Version classiqueVersion mobile

Schoenberg

 | 
Carl Dahlhaus

Carl Dahlhaus

Les Variations pour orchestre opus 31 d’Arnold Schoenberg

Traduction de Peter Szendy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Genèse

C’est dans la ville dont elle porte le nom que l’« École de Vienne » d’Arnold Schoenberg aura rencontré l’hostilité la plus tenace et la plus obstinée. Et d’autre part, dans la résistance à un tel étalage public de haine et de rancune, un certain durcissement n’aura pas épargné l’enthousiasme respectueux des rares partisans. C’est ainsi que s’est développée, dans le cercle de ce que ses adversaires ont appelé la « clique Schoenberg », une atmosphère qui ne fut pas exempte de traits sectaires. Aussi, face à ce resserrement oppressant, lorsque Schoenberg fut appelé en 1925 à succéder à Busoni au sein de la Preußische Staatliche Akademie der Künste, ce fut pour lui une libération. Jusqu’à son renvoi illégal en 1933, il y dirigera une classe de composition.

Outre des œuvres chorales, c’est à Berlin que sont nés le Troisième Quatuor opus 30, les Variations pour orchestre opus 31 ainsi que l’opus 32, l’opéra Du jour au lendemain. Des œuvres dans lesquelles Schoenberg cherchait à épro...

© Éditions Contrechamps, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search