Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Schoenberg - Kandinsky. Correspondance, écrits

 | 
Philippe Albèra

Chronologie comparée

Texte intégral

Arnold Schoenberg

Wassily Kandinsky

1866 Naissance le 4 décembre à Moscou.

dès 1871 Odessa.

1874 Né à Vienne le 13 septembre.

1882 Entreprend l’étude du violon.

1883 Premiers essais de composition.

Dès 1886 études de droit et d’économie politique à l’université de Moscou.

1891 Apprentissage d’employé de banque (jusqu’en 1985).

1892 Epouse sa cousine Anna Tschimiakin.

1895 Travaille après la fin de ses études dans une imprimerie d’art.

1896 Refuse un poste à l’université Dorpat et va à Munich dans l’intention de devenir peintre.

1897/98 Etudes à l’école d’art d’Anton Aẑbè à Munich.

1899 Compose le sextuor à cordes opus 4 « Verklärte Nacht ».

1900 Compose les « Gurrelieder », qu’il orchestre en 1911.

1900 Etudie aux Beaux-arts de Munich avec Franz von Stuck.

1901 Epouse Mathilde von Zemlinsky ; part pour Berlin, où il travaille comme chef d’orchestre au cabaret littéraire « Überbrettl » de Ernst von Wolzogen.

1901 Fonde sa propre école d’art et la galerie d’exposition « Phalanx ».

1902 Fait la connaissance de Richard Strauss ; un poste de chargé de cours lui est offert au conservatoire Stern.

1903 Retourne à Vienne ; fait la connaissance de Gustav Mahler, compose « Pelleas und Melisande ».

1903/04 Ferme la galerie « Phalanx » et entreprend de longs voyages, la plupart en compagnie de Gabriele Münter.

1904 Alban Berg et Anton Webern deviennent ses élèves.

1906/07 Séjour prolongé à Paris.

1907/08 Compose son deuxième quatuor à cordes opus 10 et le monodrame « Erwartung ».

1908/09 Travaille à ses premières compositions scèniques.

1909 Trois pièces pour piano opus 11 ; commence à travailler au drame avec musique « Die glückliche Hand ».

1909 Fonde la « Neue Kunstlervereinigung München » avec A. Jawlensky, G. Münter, et d’autres.

1910 Enseigne (officieusement) à l’Académie de Vienne. Première exposition à Vienne.

1910 Peint sa première aquarelle abstraite, termine « Über das Geistige in der Kunst ».

1911 achève le « Traité d’harmonie » et le publie aux éditions Universal à Vienne. Déménage en automne à Berlin, où il est chargé de cours au conservatoire Stern.

1911 Quitte la « Neue Künstlervereinigung et fonde le « Blaue Reiter » avec Franz Marc. « Über das Geistige in der Kunst » paraît chez Piper.
En décembre, première exposition du « Blaue Reiter » avec, entre autre, des peintures de Schoenberg. Se sépare de sa femme.

1911/12 4 peintures de Kandinsky sont exposées à la « Neue Secession Berlin », où Schoenberg à l’occasion de les voir.

1912 Compose le « Pierrot Lunaire » ; parution de la publication commémorative consacrée à Schoenberg. Quatre de ses tableaux sont exposés dans le cadre de l’exposition collective du « Blaue Reiter ». Dans l’almanach du même nom paraissent son article « Das Verhältnis zum Text » et la partition de « Herzgewächse ».

1912 Deuxième exposition du « Blaue Reiter » ; l’almanach du même nom paraît chez Piper. En mars, six gravures sur bois de Kandinsky sont exposées à la « Neue Sécession Berlin ».
De mars à mai, première exposition au « Sturm » à Berlin ; c’est là qu’a lieu en octobre la première exposition lui étant entièrement consacrée.

1913 Création des « Gurrelieder » à Vienne.

1913 Ses poèmes en prose « Klänge » paraissent chez Piper et un album « Kandinsky 1903-1913 » contenant ses « Rückblicke », dans le « Sturm » de H. Walden à Berlin ; expose là-bas dans le « Premier Salon d’automne allemand ».

1914 Dirige ses propres œuvres en Angleterre et en Hollande ; passe l’été avec sa famille en compagnie de Kandinsky en Haute Bavière.

1914 Dernière exposition du « Blaue Reiter » organisée par le « Sturm ». Ecrit la pièce scénique « Violetter Vorhang ». Part en Russie via la Suisse et les Balkans.

1915 Service militaire ; travaille à l’oratorio « Die Jakobsleiter ».

1916 Se sépare de Gabriele Munter.

1917 Epouse Nina von Andreewsky, fille d’un général russe.

1918 Fonde la « Verein für musikalische Privat Aufführungen ».

1918 Membre du département Art au Commissariat pour l’éducation du peuple. Enseigne à l’école supérieure d’art ; publie ses « Rückblicke » à Moscou.

1919 Directeur du Musée de la peinture, crée 22 musées de province.

1921 Nouvelle édition du « Traité d’harmonie ».

1921 Fonde l’Académie des Arts et des Sciences à Moscou. En décembre, départ pour Berlin.

1922 Appelé comme professeur au « Bauhaus ».

1923 Fait connaître sa « Méthode de douze Sons ». Mort de sa femme Mathilde.

1925 S’en va à Dessau avec le « Bauhaus ».

1924 Création de « Erwartung » à Prague et, peu après, création de « Die glückliche Hand » à Vienne. Epouse Gertrud Kolisch.

1925 Reprend la classe de composition à l’académie d’art de Berlin.

1926 Troisième déménagement à Berlin.

1928 Création allemande de « Die gliickliche Hand » à Breslau.

1928 Met en scène les « Tableaux d’une exposition » de Moussorgsky au théâtre de Dessau au moyen de formes colorées abstraites et de jeux de lumières.

1930 Création à Berlin de son opéra « Von heute auf morgen », sur un texte de sa femme Gertrud.

1931 Travaille à « Moïse et Aaron ».

1932 Fermeture du Bauhaus.

1933 Perd son poste à Berlin, émigre à New York via Paris.

1933 S’en va à Neuilly-sur-Seine près de Paris.

1934 Los Angeles.

1934 57 œuvres de Kandinsky exposées dans des musées allemands sont déclarées dégénérées, saisies et vendues.

1936 Enseigne à l’université de Californie (jusqu’en 1944).

1944 Kandinsky meurt le 13 décembre à Neuilly-sur-Seine.

1951 Schoenberg meurt le 13 juillet à Los Angeles.

© Éditions Contrechamps, 1984

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter