Version classiqueVersion mobile

Elliott Carter ou le temps fertile

 | 
Max Noubel

Bibliographie

Texte intégral

ÉCRITS DE CARTER

Elliott Carter, Manuscrit de Invention III 1999

Image 10000000000001F40000021FE9FEEA53.jpg

En anglais :

The Writings of Elliott Carter : An American composer looks at Modem Music, Compiled, edited, and annotated by Else Stone and Kurt Stone, Bloomington, Indiana University Press, 1977.

Collected Essays and Lectures, 1937-1995, edited by Jonathan W. Bernard, University of Rochester Press, Rochester, 1997.

En français :

La Dimension du temps : seize essais sur la musique, traduits par Vincent Barras, Dominique Caillat, Jacques Demierre, Carlo Russi et John Tyler Tuttle Jr, Genève, Contrechamps, 1999.

« La base rythmique de la musique américaine », traduit par Jacques Demierre, « Musiques Nord-Américaines », Contrechamps n° 6, avril 1986, pp. 105-111.

« La musique et l’écran du temps », traduit par Stéphane Goldet, « Dossier Elliott Carter », Entretemps n° 4, juin 1987, pp. 97-111.

MONOGRAPHIES

En anglais :

David Schiff, The Music of Elliott Carter, London, Eulenburg, 1983.

David Schiff, The Music of Elliott Carter (nouvelle édition remaniée et complétée), London, Faber and Faber, 1998.

ENTRETIENS AVEC ELLIOTT CARTER

En français :

Entretiens avec Elliott Carter, par Allen Edwards, Charles Rosen, Heinz Holliger, traduction française de l’américain et de l’allemand, Genève, Contrechamps, 1992.

Allen Edwards, « Une conversation avec Elliott Carter », Entretiens avec Elliott Carter, op. cit., pp. 9-85.

André Gauthier, « Elliott Carter : “A la manière de Rameau” », Les Nouvelles littéraires n° 2569 (27 janvier-3 février 1977), p. 13.

Heinz Holliger, « Conversation avec Elliott Carter », Entretiens avec Elliott Carter, op. cit., pp.101-109.

Charles Rosen, « Entretien avec Elliott Carter », dans « Musiques Nord-Américaines », Contrechamps n° 6 (avril 1986), pp. 112-122. Repris (nouvelle traduction) dans Entretiens avec Elliott Carter, op.cit., pp. 87-99.

Patrick Szersnovicz, « LeTemps restitué », Le Monde de la musique, n° 117, (décembre 1988), pp. 90-94.

En anglais et autres langues :

Jonathan Bernard, « An Interview with Elliott Carter », Perspectives of New Music 28/2 (Summer 1990), pp. 180-214.

Benjamin Boretz, « Conversation with Elliott Carter », Perspectives of New Music 8/2 (Spring-Summer 1970), pp. 1-22.

Elliott Carter, « Un’autobiografia dell’autore raccontata da Enzo Restagno », Carter, Turin, EDT/Musica, 1989, pp. 3-77.

Traduction anglaise (revue par Carter) : Elliott Carter : In Conversation with Enzo Restagno for Settembre Musica 1989, traduit par Katherine Silberblatt Wolfthal, I.S.A.M. Monographs, N° 32, Brooklyn : Institute for Studies in American Music, 1991.

Ruth Dreier, « Elliott Carter, Musical America 108 n° 5 (November 1988), pp. 6-10.

Richard Duffalo, « Elliott Carter », Trackings, Oxford and New York, Oxford University Press, 1989, pp. 269-285.

Allen Edwards, Flawed Words and Stubborn Sounds : A Conversation with Elliott Carter, New York, W.W. Norton, 1971. Traduction française : Entretiens avec Elliott Carter, Genève, Contrechamps, 1992, pp. 9-85.

Cole Gagne, et Tracy Caras, « Elliott Carter », Soundpieces : Interviews with american composers, Metuchen NJ : Scarecrow Press, 1982, pp. 87-99.

Robert Hurwitz, « Elliott Carter : The Communication of Time », Changes 78, November 1972, p. 10-11.

Leighton Kerner, « Creators on Creating : Elliott Carter », Saturday Review, december 1980, pp. 38-42.

Sue Knussen, « Elliott Carter in Interview », Tempo 197, July 1996, pp. 2-5.

Raffaele Pozzi, « Elliott Carter Talking », Tempo 167, december 1988, pp. 14-17.

David Sanders, « Elliott Carter Speaks About His Own Work and Directions of New Music », The World of Boston University, special suppement 4, n° 23 (March 14), 1984, pp. A-D.

ARTICLES, ÉCRITS SUR LA MUSIQUE DE CARTER

Bruce Clarke Anderson, The Solo Piano Music of Elliott Carter : A Performance Guide, Ph. D. dissertation, New York University, 1988.

Robert Below, « Elliott Carter’s Piano Sonata : an Important Contribution to piano Literature », Music Review 34, n° 3-4 (August-november 1973), pp. 282-293.

Jonathan, W. Bernard, « Spatial Sets in Recent Music of Elliott Carter », Music Analysis 2, n° 1, 1983, pp. 5-34.

— « The Evolution of Elliott Carter’s Rhythmic Practice », Perspectives of New Music, 26/2, Summer 1988, pp. 164-203.

— « Problems of Pich Structure in Elliott Carter’s First and Second String Quartets », Journal of Music Theory 37/2, Autumn 1993, pp. 231-266.

— « Elliott Carter and the Modern Meaning of Time », Musical Quarterly 79 n° 4, Winter 1995, pp. 644-682.

— « Poem as Non-Verbal Text : Elliott Carter’s Concerto for Orchestra and Saint-John’s Winds », Analytical Strategies and Musical Interpretation, edited by Craig Ayrey and Mark Everist, Cambridge, Cambridge University Press, 1996.

Ronald Caltabiano, « Elliott Carter : Towards the Tenth Decade », Tempo n° 207, december 1998, pp. 2-8. (dans le même numéro : « Special Supplement : For Elliott Carter at 90 - Musical Tributes by Harrison Birswistle, Pierre Boulez, Franco Donatoni, Heinz Holliger, Oliver Knussen, György Kurtag, Steven Mackey » pp. 1-16.)

Robert Cogan and Pozzi escot, « Analytical remarks on String Quartets n° 1 and 2 », Sonic Design, Englewood Cliffs, N.J. : Prentice-Hall, 1976, pp. 59-71, 204-207, 284-289.

— « Elliott Carter : Eight Etudes and a Fantasy, Etude III” », New Images of Musical Sound, Cambrige, MA, London, Harvard University Press, 1984, pp. 66-72.

Etienne Darbellay, « Continuité, cohérence et formes de temps : A propos des Night Fantasies d’Elliott Carter », Il Saggiatore musicale, Rivista semestrale di musicologia 2, n° 2, 1995, pp. 297-327.

Richard Derby, « Carter’s Duo for violin and piano », Perspectives of Nexu Music 20, 1981-1982, pp. 146-168.

Jean-Pierre Derrien, « Elliott Carter aujourd’hui », Entretemps n° 4, juin, 1987, pp. 51-53.

Divers auteurs : Elliott Carter : A 70th Birthday Tribute, London, G. Schirmer, 1978.

Dossier Elliott Carter : Entretemps n° 4, juin 1987, pp. 49-114.

Frédéric Durieux, « A Mirror on Which to Dwell : Domaines d’une écriture», Entretemps n° 4, juin 1987, pp. 55-67.

Leonard Garrison, Three Late Works by Elliott Carter : An Analysis and Flutist’s performance Guide, D.M. Thesis, Northwestern University, U.S.A. 1992.

G. Gass, « Elliott Carter’s Second String Quartet Aspects of Time and Rhythm », Indiana Theory Review 4, n° 3, 1981, pp. 12-23.

William Glock, « A Note on Elliott Carter », The Score, June 1995, pp. 47-52.

— Notes in Advance : An autobiography, Oxford and New York, Oxford University Press, 1991.

Daniel Godfrey, « A Unique Vision of Muiscal Time : Carter’s String Quartet n°3 », Sonus 8, n° 1, Fall 1987, pp. 40-59.

Stéphane Goldet, Quatuors du XXe siècle (Quatuors n° 1 à 3), Paris, IRCAM/Papiers Actes Sud, pp. 96-104.

— « Distant Music », Entretemps n° 4, juin 1987, pp. 69-75.

Richard Goldman, « The Music of Elliott Carter », The Musical Quarterly 43, April 1957, pp. 157-170.

Paul Griffiths, « Variation 2 : Cage or Carter », The String Quartet : A History, London, Thames and Hudson, 1983, pp. 194-209.

David I. H. Harvey, The Later Music of Elliott Carter : A Study in Music Theory and Analysis, New York and London, Garland, 1989.

Lawrence Kramer, « Song as Insight – John Ashbery, Elliott Carter, and Orpheus », Music and Poetry : The Nineteenth Century and After, Berkeley and Los Angeles, University of California Press, 1984, pp. 203-221.

John Link, Long-Range Polyrhythms in Elliott Carter’s Recent Music, Ph.D. diss., City University of New York, 1994.

— « The composition of Carter’s Night Fantasies », dans « Carter 85th », Sonus 14/2, Spring 1994, pp. 67-89.

Andrew Mead, « Pich Structure in Elliott Carter’s String Quarter N° 3 », Perspectives of New Music 22 n° 1, 1983-1984, pp. 31-60. Traduit en français par Hubert Guery : « Le Troisième Quatuor à cordes, structure des hauteurs », Entretemps 4, juin 1987, pp. 77-97.

— « The Role of Octave Equivalence in Elliott Carter’s Recent Music », dans « Carter’s 85th. », Sonus 14/2, Spring 1994, pp. 13-37.

— « Twelve-Tone Composition and the Music of Elliott Carter », Concert Music, Rock, and Jazz Since 1945 : Essays and Analytic Studies, edited by Elizabeth West Marvin and Richard Hermann, Rochester, NY, University of Rochester Press, 1995, pp. 67-102.

Isabelle Mili, « Elliott Carter : la lucidité de la critique sociale et de la conception musicale », Dissonanz/Dissonance 31, février 1992, pp. 4-9.

Robert, P. Morgan, « Elliott Carter et ses Quatuors à cordes », traduction de Simon Cloquet, texte de présentation de l’enregistrement des Quatuors à cordes et du Duo, Sony Classical S2K 47229.

Bayan Northcott, « Elliott Carter : Continuity and Coherence, Music and Musicians 20, n° 12, August 1972, pp. 28-39.

— « Carter in perspective », Musical Time 119, n°1630, 1978, pp. 1039-1041.

— « Carter the Progressive », Elliott Carter, A 70th Birthday tribute, London, G. Schirmer, 1978, pp. 4-11.

— « Elliott Carter at 80 », Musical Times 129, n° 1750 (December 1988), pp. 644-647.

Max Noubel, Dramaturgie de l’écriture dans l’œuvre d’Elliott Carter, thèse de doctorat, Université de Provence, Aix-en-Provence, 1997.

— « Expressivité et structure chez Carter : Les caractères musicaux et les formes de la composition », Dissonance n° 58, Lausanne, novembre 1998, pp. 11-17.

Robert Piencikowski, « Fonction relative du timbre dans la musique contemporaine : Messiaen, Carter, Boulez, Stockhausen », Analyse musicale 3, avril 1986, pp. 51-53.

Charles Rosen, « One Easy Piece », The New York Review of Books 20 n° 2, February 22, 1973, pp. 25-29, repris dans : The Musical Languages of Elliott Carter, Washington, Library of Congress, 1984, pp. 21-31. Traduction française d’extraits par Pierre-Etienne Will : « Un morceau facile : le Double Concerto d’Elliott Carter », Critique 36 n° 408, mai 1981, pp. 496-505.

— « Les langages musicaux d’Elliott Carter », Traduit en français par Thierry Baud, « Musiques Nord-Américaines », Contrechamps n° 6, avril 1986, pp. 123-139.

David Schiff, « Carter in the Seventies », Tempo 130, September, 1979, pp. 2-10.

— « Carter For Winds », Winds Quarterly I, Fall’1980, pp. 2-6.

— « In Sleep, In Thunder. Elliott Carter’s Portrait of Robert Lowell », Tempo 142, September 1982, pp. 2-9.

— « Musical Time in Elliott Carter’s Night Fantasies », Booklet published for the Arnold Schoenberg Institute’s Elliott Carter Festival, 11-14 April 1983, pp. 4-22.

— « Elliott Carter, America’s Much-Honored Composer is Still Creating Challenging Music at Age 75 », Ovation 4, n° 11, December 1983, pp. 12-12 ; 50-52.

— « Elliott Carter’s Harvest Home », Tempo 167, december 1988, pp. 2-13.

— « Carter’s New Classicism », College Music Symposium 29, 1989, pp. 115-122.

Martin Schreiner, « Expansion as Design in the Fantasia of Elliott Carter’s String Quartet n° 1 », Sonus 12, n° 2, 1992, pp. 11-26.

Lloyd Schwartz, « Elliott Carter and the Conflit of Chaos and Order », Harvard Magasine, November-December, 1983, pp. 57-62.

Anne Shreffler, « “Give the Music Room” : Elliott Carter’s “View of the Capitol from the Library of Congress” aus A Mirror on Which to Dwell » (en allemand), Quellenstudien II, édité par Felix Meyer, Winterthur, Amadeus Verlag, 1993, pp. 255-283.

— « Elliott Carter and his America », « Carter 85 th », Sonus 14/2, Spring 1994, pp. 38-66.

Elisabeth Schwind, « Quel est le vrai Carter ? » (lecture des écrits d’Elliott Carter) », Dissonancen° 58, Lausanne, novembre 1998, pp. 4-9.

Leonard Stein et Peter Zafares, « Les Quatuors à cordes et le Duo pour violon et piano », traduction de Simon Cloquet : textes de présentation de l’enregistrement des Quatuors à cordes et du Duo, Sony Classical S2K 47229.

Thomas Warburton, « A Literary Approach to Carter’s Night Fantasies», Music Review 51 n° 3, August 1990, pp. 208-220.

Marvin Allen Wolfthal, « Elliott Carter (le opere dal 1946 al 1971) », Musica/Realtà 4, n° 11, août 1983, pp. 107-122.

OUVRAGES THÉORIQUES DE RÉFÉRENCE

Henry Cowell, New Musical Resources, edited by A. Knopp, New York, 1930.

Allen Forte, The Structure of Atonal Music, New Haven and London, Yale University Press, 1973.

Charles Seeger, « Dissonant Counterpoint », Modern Music, XII/4, 1930.

© Éditions Contrechamps, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search