Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Elliott Carter ou le temps fertile

 | 
Max Noubel

Remerciements

Max Noubel

Texte intégral

1Ce livre sur Elliott Carter a pu être mené à bien grâce à l’aide des éditions Leduc, Chester Music France et Boosey & Hawkes Londres, qui ont eu l’amabilité de mettre à ma disposition un grand nombre de partitions et de documents indispensables à mes travaux, et qui ont toujours manifesté un sincère intérêt pour mes recherches sur Elliott Carter. Je tiens à remercier tout particulièrement Philippe Albèra de la confiance qu’il m’a accordée et de sa généreuse et précieuse collaboration durant toute l’élaboration de l’ouvrage, ainsi que Pierre Boulez qui a eu l’amabilité de préfacer mon livre. La réalisation de cet ouvrage a été facilitée par le soutien de mon épouse Anne-Marie qui, tout en m’éclairant de ses critiques, a assuré avec une grande efficacité la redoutable tâche des multiples relectures.

2Enfin, l’auteur de ces lignes tient à adresser toute sa gratitude à Elliott Carter pour son œuvre admirable qui a motivé cet ouvrage. Il lui adresse ses plus sincères remerciements pour les chaleureux entretiens accordés lors de ses passages à Paris, pour son soutien et ses encouragements renouvelés.

© Éditions Contrechamps, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540