Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écrits

 | 
Luigi Nono

Conférence à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Aristoxène1, trois cents ans avant Jésus-Christ, a toujours dit que tout était dans le contraste. Aristote et Platon ont toujours parlé de la capacité du son : le son quantitatif et le son qualitatif. Aristoxène a parlé du son qualitatif, pas seulement comme son prédéterminé, préfixé, précisé, pour lequel il est nécessaire de suivre une méthode. Mais il a aussi parlé de la nécessité et de la possibilité des quarts de ton, de la possibilité de la subdivision sans fin. Naturellement, cela a suscité une grande querelle, une grande lutte à l’époque comme aujourd’hui. On pense par exemple au Concile de Trente qui a rejeté les intervalles musicaux du système [chromatique2 ]. Nicola Vicentino dit, dans L’antica musica ridotta alla moderna prattica (1555), un certain nombre de choses que je trouve justement importantes. Peut-être y lirez-vous le comment des instruments d’alors ou peut-être écouterez-vous des choses qu’il n’est pas possible de comprendre avec la rationalité3. Comment est-il ...

© Éditions Contrechamps, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540