Version classiqueVersion mobile

Écrits

 | 
Luigi Nono

[Sur Stimmen… Verstummen de Sofia Goubaïdoulina]

Texte intégral

  • 1 [Stimmen… Verstummen (1986), symphonie en douze mouvements, pour grand orchestre, créée le 4 septe (...)

1Dans la musique actuelle, la création de Stimmen… verstummen…1 de Sofia Goubaïdoulina est l’événement émouvant des Berliner Festwoche 1986.

2Innovation dans le langage musical (couleurs, spectre acoustique, temps multiples et spatialité), libre de toute limite académique et traditionnelle.

3Création d’une rare intuition-sensibilité-intelligence jusqu’à la nouvelle disposition de l’orchestre symphonique : surprenants sons-pensées-émotions-voix [Stimmen], qui cheminent librement dans l’espace et se combinent-composent dans l’espace jusqu’au silence (… Verstummen…). (Silence : temps difficiles.) Avec une force intérieure admirable, cette musique fleurit, explose et réussit à nous irradier comme des sollicitations tragiques et prismatiques de vie-amour.

4Cela, et bien d’autres choses encore, fait le génie de Sofia Goubaïdoulina.

5Comme toujours, quand quelque chose d’inconnu, d’inaudible ou d’invisible, nous illumine et nous rend disponibles, un nouvel espace, de nouvelles pensées et de nouvelles émotions surgissent.

6Comme Khlebnikov et Tsvetaeva, comme Malevitch et Tatline, comme Scriabine et Wyschnegradsky, comme Tarkovski et Klimov.

7Date : 1986.

8Sources : manuscrit (ALN), en allemand ; SeC, p. 414.

Notes

1 [Stimmen… Verstummen (1986), symphonie en douze mouvements, pour grand orchestre, créée le 4 septembre 1986, par l’Orchestre symphonique de l’État de Moscou, sous la direction de Guennadi Rojdestvenski.]

© Éditions Contrechamps, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search