Version classiqueVersion mobile

Écrits

 | 
Luigi Nono

Déclaration de Luigi Nono sur L’événement Biermann1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si Biermann2, qui veut vivre dans un pays socialiste, a des critiques à faire, qu’il les fasse dans son pays, d’autant plus que la RDA est un État socialiste fort et sûr, et un auteur-compositeur-interprète ne peut en aucun cas le mettre en danger. Le critère de la discussion et de la confrontation, pour atteindre la participation constructive de ceux qui sont convaincus de socialisme, me semble une condition et un principe fondamental, d’autant plus que Biermann avait été officiellement envoyé en Allemagne fédérale, alors que l’on savait bien les chansons qu’il y chanterait. L’interdiction, a posteriori, de son retour en RDA me semble un fait incompréhensible, et j’espère que les camarades allemands réfléchissent et développent, y compris dans ce cas, la pratique démocratique caractéristique des communistes. Je suis donc solidaire avec la lettre que les démocrates de RDA ont signée pour la défense de Biermann.

Date : 1976.

Source : « Dichiarazione sulla vicenda di Biermann », in L’un...

© Éditions Contrechamps, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search