Version classiqueVersion mobile

Écrits

 | 
Luigi Nono

[Lettre à Leonardo Pinzauti sur Giacomo Puccini]

Texte intégral

1Cher Pinzauti, Votre question sur Puccini me conduit à ces quelques considérations.

2La musique et le théâtre de Puccini n’ont jamais suscité en moi d’intérêts particuliers, ni même d’étude – et encore moins sa vie, telle qu’elle ressort de sa correspondance.

3La curiosité pour le phénomène « populaire » de Puccini, oui : il est impossible de le cataloguer simplement comme formant/formé par le goût, les coutumes et les sentiments d’une époque.

4Il est clair qu’il doit y avoir un rapport entre sa musique et son époque.

5Mais alors sa musique doit être considérée non dans la connaissance exclusive de soi-même, mais rapportée à son panorama historique : pour rester en Italie, Busoni et le premier Malipiero, avec les conséquences critiques qui en dérivent.

6Mais alors son époque doit être considérée non dans une abstraction générique, mais dans ses composantes sociales et historiques, comme dans ses limites culturelles et humaines – et le discours s’amplifie considérablement –, jusqu’à la « popularité » actuelle – et le discours doit se développer encore plus sur la base sociale de cette « popularité », par rapport à ses conditions et aux motivations de l’héritage culturel passif du passé, sur le plan de l’organisation, de l’esthétique et de la critique, et avec les conséquences qui en découlent.

7Je pense qu’une analyse marxiste, et la pratique qui en dérive, doit situer justement Puccini dans l’histoire (dans le moment linguistique et musical autonome, comme dans le rapport entre musique et société), en rendant vaines les tendances à la réévaluation, dictées par une mode – autrement dit, dans ce cas, par une restauration –, ou à un éreintement dicté par les humeurs.

8Salutations.

9Date : 12 septembre 1974.

10Source : « Giacomo Puccini nelle testimonianze di Berio, Bussotti, Donatoni e Nono », in Nuova rivista musicale italiana, 1974, n° VIII/3, p. 364-365 – réponse à une enquête, cinquante ans après la mort de Puccini.

© Éditions Contrechamps, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search