Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

Écrits

 | 
Luigi Nono

Une lettre de Luigi Nono : « je suis un musicien militant1 »

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Elles [ces paroles] définissaient une position qui est commune à beaucoup de « musiciens esthètes », mais qui n’est nullement la mienne, à savoir celle de l’artiste qui est au-dessus et qui voit de plus loin.

Or, en 1966, j’étais déjà assez proche de Gramsci pour apporter – ou au moins tenter d’apporter – mon concours de musicien militant non au-dessus mais dans la lutte des classes telle qu’elle existe : « intellectuel faisant partie de la classe ouvrière », selon le vœu d’Antonio Gramsci2. Cette fonction – qui n’est pas un simple choix ou une « pure » conscience – a pris pour moi une importance toujours plus grande dans ces dernières années à la suite de ma participation à la lutte politique et culturelle de la classe ouvrière, avec toutes les contradictions et les responsabilités objectives et subjectives qu’implique justement la qualité de musicien militant.

Il est clair que cette position est fort éloignée, et même aux antipodes de celle du musicien qui prétend être, aujourd’hui ...

© Éditions Contrechamps, 2007

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540