Version classiqueVersion mobile

Écrits

 | 
Luigi Nono

Une lettre de Luigi Nono : « je suis un musicien militant1 »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Elles [ces paroles] définissaient une position qui est commune à beaucoup de « musiciens esthètes », mais qui n’est nullement la mienne, à savoir celle de l’artiste qui est au-dessus et qui voit de plus loin.

Or, en 1966, j’étais déjà assez proche de Gramsci pour apporter – ou au moins tenter d’apporter – mon concours de musicien militant non au-dessus mais dans la lutte des classes telle qu’elle existe : « intellectuel faisant partie de la classe ouvrière », selon le vœu d’Antonio Gramsci2. Cette fonction – qui n’est pas un simple choix ou une « pure » conscience – a pris pour moi une importance toujours plus grande dans ces dernières années à la suite de ma participation à la lutte politique et culturelle de la classe ouvrière, avec toutes les contradictions et les responsabilités objectives et subjectives qu’implique justement la qualité de musicien militant.

Il est clair que cette position est fort éloignée, et même aux antipodes de celle du musicien qui prétend être, aujourd’hui ...

© Éditions Contrechamps, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search