Version classiqueVersion mobile

Essais sur la musique

 | 
Hans Zender

Hans Zender

Hypothèses au sujet de Giacinto Scelsi

Traduction de Martin Kaltenecker

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Beaucoup a été écrit sur Giacinto Scelsi depuis sa mort – trop, serait-on tenté de dire, car même si l’on fait abstraction de tout ce qui fait preuve d’une évidente ignorance, ou de perfidie, en particulier du côté italien, on sent chez beaucoup de commentateurs une certaine perplexité lorsqu’il s’agit de décrire le « phénomène Scelsi ». On ne saurait nier l’effet puissant de sa musique, mais les outils analytiques habituels semblent n’avoir pas de prise ici – ils glissent sur elle.

Le musicien interprète qui aborde une partition se pose toujours cette question décisive à laquelle il ne pourra répondre souvent qu’après une longue fréquentation de l’œuvre : est-ce que cette musique « vit », ou est-ce qu’elle n’est, finalement, pas beaucoup plus que du papier ? Je fais partie des rares interprètes qui ont défendu régulièrement Scelsi ces vingt-cinq dernières années, à quoi s’ajoute l’expérience extraordinaire d’avoir dirigé en septembre 1987 à la Philharmonie de Cologne le concert qui ...

© Éditions Contrechamps, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search