Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écrits

 | 
Luigi Nono

À cheval donné on regarde la bride1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le grand capital turinois et sa voix de propagande (la Fiat et La stampa) ont traduit en alibi culturel et en termes de couverture faussement humaniste, la manie aristocratique et la tradition cavalière, noble et patriotique, de Turin. Plus de cent millions pour les chevaux de San Marco à Venise ! Il est certain que la basilique San Marco, chevaux compris, a besoin de soins particuliers, refusés ou difficilement accordés par l’État, et qui nécessitent des initiatives privées, tout comme le drame de la poliomyélite et d’autres graves maladies sociales. Peut-être est-il bon, crociennement, que les citoyens italiens (dans ce cas turinois) puissent répondre sentimentalement à de semblables besoins. Mais il est certain que ces moments sont malheureusement manipulés de manière artificielle par ceux qui ont intérêt (dans ce cas, la Fiat et La stampa) à mystifier, à mentir, à cacher une réalité et à mettre en avant une politique déterminée par des intérêts de classe précis et par des progra...

© Éditions Contrechamps, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540