Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écrits

 | 
Luigi Nono

[Sur la protestation contre la Biennale de musique]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un peu plus d’un mois après la semaine de boycott contre la Biennale de Venise1, voici quelques précisions et quelques propositions de discussion.

Tout d’abord, les développements.

Le fait le plus important, c’est la manière dont le mouvement étudiant vénitien, des étudiants de l’Institut d’architecture, de l’Université Ca’Foscari et de l’Académie des Beaux-Arts, qui avaient alors trouvé de multiples raisons de s’unir, réalisent cette union en la vérifiant avec la classe ouvrière de Mestre-Marghera, non sous la forme d’une simple solidarité, mais par une participation directe aux luttes ouvrières (de la grève des dockers à la grève actuelle, importante, des chimistes de Montedison), en maintenant clairement ses caractéristiques et ses revendications étudiantes, mais en les annulant par une position « ouvriériste » équivoque.

Le camarade Francesco Dal Co (étudiant en architecture) s’exprime sur ce point dans le compte rendu publié ci-dessous.

Ce fait a aussi une signification rétroactive...

© Éditions Contrechamps, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540