Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écrits

 | 
Luigi Nono

Ne pas désirer la critique des autres

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cher Directeur,

Massimo Mila, à propos de l’introduction de Luigi Pestalozza à l’anthologie de La rassegna musicale publiée par Feltrinelli1 (voir L’espresso, du 3 juillet, « Un livre de maître pour la musique italienne »), semble vouloir se mettre à l’abri en ravivant une authentique courtine de fer par rapport à la critique marxiste.

Et avec un absolutisme de théologien médiéval, il la condamne en la jugeant « entièrement et absolument fausse ».

Des affirmations, et non des argumentations, qui ne seraient pas étonnantes sous la plume d’oie d’autres critiques musicaux, comme ceux, fameux, du Messaggero et du Tempo, mais qui surprennent vraiment si l’on connaît Massimo Mila2.

Courtine de fer pour un aveuglement historique ?

Pour quelles raisons, aujourd’hui encore, ne veut-on ni admettre ni reconnaître – et donc surtout pas discuter ! – cette pensée et cette méthode analytique, critique et historique, qui structure notre époque, que Croce le veuille ou non ? Ou s’agit-il d’une curieuse i...

© Éditions Contrechamps, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540