Version classiqueVersion mobile

Écrits

 | 
Luigi Nono

In memoriam Wolfgang Steinecke

Texte intégral

1Quand la musique d’un jeune inconnu est présentée pour la première fois, quand il faut prendre une position responsable, la soutenir et la défendre, et quand il y a la moindre manifestation d’une nouvelle vie musicale, Wolfgang Steinecke est encore là, pour son bonheur.

2Et la continuité dans le travail, surtout de ceux qui firent leurs débuts à Darmstadt, s’accompagne de sa grande chaleur humaine et du témoignage vivant de son action résolue.

3Darmstadt continue dans la volonté de Wolfgang Steinecke, dans ses conséquences. Malgré tout, ou peut-être précisément pour cette raison, nous sommes bouleversés par cet adieu brutal et violemment indignés par le caractère irresponsable de ceux qui l’on causé.

4Date : 1962.

5Sources : « Per Steinecke », tapuscrit (ALN) ; Melos, 1962, n° XXIX/2, p. 54.

© Éditions Contrechamps, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search