Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écrits

 | 
Luigi Nono

Brèves considérations sur deux dates

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Par deux fois, dans la vie de Mozart, s’ouvre un processus pour la liberté du musicien, jusqu’alors asservi aux princes et aux archevêques, un processus auquel Beethoven, premier homme-musicien libre, apportera une solution.

En mai 1781, à Vienne, Mozart rompt avec les conditions d’esclavage que lui impose l’archevêque de Salzbourg, le prince Colloredo1.

En mai 1786, à Vienne, a lieu la première représentation des Noces de Figaro2. La relation entre ces deux dates est logique. Alors que dans d’autres pays, les droits naturels de l’homme étaient déjà un principe fondateur (États-Unis, Déclaration d’indépendance, 1776), ou étaient en passe de le devenir (Révolution française, 1789), dans le Saint Empire romain de Joseph II, les privilèges de la noblesse dominaient encore toute la société.

Dans cette situation, la rupture de Mozart avec le prince-archevêque, qui « a la bonté de se glorifier de ses gens – il leur vole leurs profits » (lettre du 17 mars 1781), avec cet ennemi des hommes et ...

© Éditions Contrechamps, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540