Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Quinze analyses musicales

 | 
Claude Helffer

IV. Ludwig van Beethoven

Sonate opus 109

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La Sonate opus 109 est la troisième des cinq dernières sonates qu’à juste titre on a l’habitude de grouper ensemble ; elles ont été écrites entre 1815 et 1822, alors que commencent à germer dans l’esprit de Beethoven les esquisses de la Missa Solemnis et de la Neuvième Symphonie.

À l’époque du Congrès de Vienne (1815), qui a entièrement remodelé l’Europe après les guerres napoléoniennes, Beethoven avait eu beaucoup de succès, notamment à cause de sa symphonie commémorant la bataille de Vitoria où, en Espagne, Wellington avait vaincu les Français. Mais le public viennois est versatile ; il ne s’intéresse plus qu’à un grand virtuose comme Paganini, et se montre avant tout friand des récents opéras de Rossini. Beethoven, isolé déjà par sa surdité, vit dès lors retiré comme le sera plus tard Webern après 1935. C’est dans ce contexte que naissent les dernières sonates, successivement opus 101, 106, 109, 110 et 111.

La Sonate en la majeur opus 101 me semble une préface à la sonate suivante,...

© Éditions Contrechamps, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540