Desktop versionMobile Version

Quinze analyses musicales

 | 
Claude Helffer

II. Wolfgang Amadeus Mozart

Sonate en ré majeur Κ. 311 (284C)

Das Programm OpenEdition Freemium bietet den abonnierten Benutzern Zugang zu dem Volltext im HTML-, PDF- und ePub-Format. Das Buch kann auch für Privatnutzer über unsere Partnerbuchhändler im PDF- und ePub-Format online erworben werden. Falls die gedruckte Version erhältlich ist, sind die Buchhandlungen auf dieser Seite rechts verlinkt.

Textauszug

Œuvre d’un Mozart encore jeune, cette Sonate Κ. 311 semble avoir été composée pendant l’automne 1777 à Mannheim, en même temps que la Sonate K. 309 en ut majeur. Le compositeur fait en effet un assez long séjour dans cette ville qui a donné son nom à une école, c’est-à-dire à un groupe de compositeurs et de musiciens réunis autour de princes amis de la musique. Mozart est en route pour Paris, où il arrive au début de 1778. Le numéro de l’ancien catalogue Köchel est trompeur, puisque la Sonate K. 310 composée à Paris est postérieure à la Sonate K. 311.

Avant d’examiner l’œuvre, on peut se poser quelques questions : quel est l’instrument auquel elle est destinée ? Quel texte semble le plus sûr ? Comment réaliser appoggiatures, trilles ou ornements ?

Si le premier mouvement, sur le plan des dynamiques, ne comporte que des p et des f, en revanche, plusieurs crescendos sont indiqués dans les autres parties : cela peut être interprété comme un hommage à l’École de Mannheim, qui avait su inv...

© Éditions Contrechamps, 2006

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Diese digitale Publikation wurde durch automatische optische Zeichenerkennung erstellt.
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search