Version classiqueVersion mobile

Quinze analyses musicales

 | 
Claude Helffer

I. Johann Sebastian Bach

Partita N° 2 BWV 826

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les Partitas de Bach sont parmi les œuvres les plus accomplies qu’il ait destinées au clavier. Elles forment la première partie de la Clavierubung que le compositeur a commencé à publier après 1727. La production d’un Bach ne semble guère liée à sa vie privée, ni aux guerres qui pouvaient surgir au centre de l’Europe. Au moment où il écrit les Partitas, il est installé à Leipzig depuis 1723, marié en secondes noces à Anna Magdalena depuis 1721. Pour le clavier, on connaît déjà de lui les Suites françaises et les Suites anglaises, ainsi que le premier volume du Clavier bien tempéré. J’insiste sur le mot clavier qui intervient dans tous les titres : en effet, les jouer au piano ne me semble poser aucun problème. D’une part, le timbre et la nature des attaques n’avaient pas la même importance qu’aujourd’hui ; d’autre part, la transcription était monnaie courante : le mouvement lent du Concerto pour flûte, violon et clavecin, par exemple, provient d’une sonate pour orgue...

Il faut néanm...

© Éditions Contrechamps, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search