Version classiqueVersion mobile

La construction de l'idée musicale

 | 
Jean-Louis Leleu

Développement III : Boulez

« Penser sensiblement » la musique : production et description du matériau harmonique dans le troisième mouvement du Marteau sans maître*

Pascal Decroupet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans une lettre adressée à Henri Pousseur en octobre 1952, Pierre Boulez évoque en ces termes le travail qu’il vient d’entreprendre sur ce qui va devenir Le Marteau sans maître :

Car pris entre mes chœurs […], mes structures et mes Polyphonies […], je me suis mis à une « œuvrette » sur des poèmes de Char. J’appelle œuvrette maintenant tout ce qui n’est pas exagérément long et dont le souci ne s’étale pas sur plusieurs années. Pour voix d’Alto, flûte en sol, guitare et vibraphone. La formation vous donne un peu le sens de ces pièces. Je m’y repose un peu, et par ce biais, j’essaye de chercher, au moyen de la souplesse des diverses relations d’organisation, de me fier moins aux divers enchaînements, comme auparavant, mais plutôt de leur donner un rendement maximum1.

Au moment d’écrire ces lignes, Boulez a déjà terminé la composition d’un premier mouvement de la nouvelle œuvre, « L’Artisanat », daté dans le manuscrit au crayon du 23 septembre 19522. Depuis l’important travail de décrypta...

© Éditions Contrechamps, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search