Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La construction de l'idée musicale

 | 
Jean-Louis Leleu

Développement II : Debussy

Comment composait Debussy : les leçons d’un carnet de travail (à propos de Soupir et d’Éventail)1

Paolo Dal Molin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La philologie est cet art vénérable qui exige de celui qui le vénère une chose avant tout : qu’il se mette à l’écart, prenne son temps, devienne calme, devienne lent – tel un art et une compétence d’orfèvre appliqués au mot, un art qui n’a à s’acquitter que d’un travail délicat et minutieux, et n’arrive à rien s’il n’y arrive lento. Or, c’est précisément ce qui le rend aujourd’hui plus nécessaire que jamais, c’est précisément ce qui nous attire et nous ravit le plus en lui, dans une époque vouée au « travail », autrement dit : à l’impatience, à cette manière inconvenante de faire les choses à la hâte, en transpirant – une époque qui ne vise qu’à en finir au plus vite avec tout [...].
(Nietzsche, Aurore, Préface § 5)1

Le carnet musical Ms. 24375 et la genèse des Trois Poèmes de Stéphane Mallarmé

La Bibliothèque nationale de France a acquis en 2005 un « carnet musical autographe » de Claude Debussy qui faisait partie de la collection de manuscrits du compositeur mis en vente à l’Hôtel Dr...

© Éditions Contrechamps, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540