Version classiqueVersion mobile

La construction de l'idée musicale

 | 
Jean-Louis Leleu

Développement I : Webern

Intuition et esprit de système

Réflexions sur le schéma formel du deuxième mouvement des variations pour piano op. 27 de Webern*

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

On s’est souvent intéressé à l’agencement particulier que présente en tant que forme binaire – avec ses deux sections égales, reprises da capo – le deuxième mouvement des Variations pour piano op. 27 de Webern. Les analystes n’ont pas manqué d’insister, à la fois, sur la précision de cet agencement, ainsi que sur l’équilibre de proportion qui en résulte1, et sur la densité du réseau de relations internes qui donne au mouvement, si bref soit-il, une rare consistance2. Le présent travail se fixe, partant de là, un double objectif : d’une part, tâcher de mettre en évidence, de façon précise, ce que la perfection formelle de la composition doit aux vertus de la « série » et des techniques d’écriture qui lui sont liées – ce point n’est en effet que partiellement traité dans les publications existantes –, et d’autre part montrer, à la lumière des esquisses, comment ce résultat a été atteint par Webern : non pas, comme on serait tenté de le penser, par le fait d’un calcul mûrement réfléchi...

© Éditions Contrechamps, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search