Version classiqueVersion mobile

Essais sur la musique

 | 
Hans Zender

Hans Zender

Interview imaginaire

Traduction de Martin Kaltenecker

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Et le plus important est que le musicien
clarifie son oreille intérieure ».
Robert Schumann

Musicien ?

En tant que musicien, j’exerce une double activité, celle de chef d’orchestre et de compositeur. Je ne prétends aucunement que la direction d’orchestre soit une corvée pour gagner mon pain quotidien ; diriger me passionne, surtout lorsqu’il s’agit de Mozart et Wagner, mais aussi de Schumann, de Debussy ou de Mahler, et je me dévoue aussi beaucoup, et très sincèrement, aux compositeurs vivants. Il n’est pas vrai non plus que la composition constituerait pour moi une sorte de hobby. Composer représente au contraire la forme la plus concentrée de l’introversion, elle m’aide à « clarifier mon oreille intérieure », alors que je vis la direction comme une extroversion, comme un contact avec les hommes. Si je veux conserver mon équilibre, ces deux activités doivent alterner selon un rythme régulier.

Composer ?

Études chez Wolfgang Fortner1. Une année partagée avec Bern Alois Zimmermann à la V...

© Éditions Contrechamps, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search