Version classiqueVersion mobile

La construction de l'idée musicale

 | 
Jean-Louis Leleu

Développement I : Webern

Agencement sériel et idée musicale

L’exemple du second mouvement de la Symphonie op. 21 de Webern*

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si une grande partie de la musique atonale « libre », celle qui, comme Erwartung, ne fait appel, ni au thématisme, ni aux schémas d’organisations hérités de la tradition classique, a longtemps passé pour « inanalysable » – et, de fait, oppose une résistance salutaire à l’analyse – pour la raison qu’aucun système de composition n’y est mis en œuvre, les partitions relevant de la technique sérielle exercent au contraire sur celui qui les aborde une forme de contrainte : elles semblent attendre de lui qu’il mette au jour les opérations par lesquelles le texte musical s’est trouvé agencé comme il l’est – opérations qui ne comprennent pas seulement l’emploi des formes de la série, mais l’ensemble des procédés liés à l’organisation sérielle, par exemple chez Webern le recours à la technique du canon, la formation de « séries » de formes sérielles, l’extension du principe sériel aux rapports de durée, etc. Or, des doutes ont été exprimés très tôt quant au sens et à l’utilité d’un tel trava...

© Éditions Contrechamps, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search