Version classiqueVersion mobile

Chroniques musicales (1884-1887)

 | 
Hugo Wolf

Opéra

Le ténor Emil Götze dans Martha de Flotow

7 février 1886 [n° 74]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Emil Götze, le célèbre ténor du Théâtre municipal de Cologne, est devenu d’un seul coup l’idole du public de Vienne1. Depuis quelque temps, des rumeurs mystérieuses circulaient, faisant état de l’apparition d’un ténor fabuleux. On en demandait un, à l’instar du peuple du désert qui attend la manne comme un don du Ciel, on avait rêvé en plein jour de la venue du Messie des ténors, mais on s’était contenté, avant d’en venir à des violences fanatiques, de confier les résultats de ces errances visionnaires à la petite loterie. Cette croyance en l’émergence d’un ténor miraculeux était particulièrement vivace au sein de la guilde des cochers de fiacres d’où sont déjà issus, comme on sait, maints précurseurs du Sauveur des ténors tant espéré. Mais selon toute vraisemblance, le voici enfin arrivé, le Messie tant attendu, le Sauveur ardemment imploré, certes pas de la Maison de David, mais simplement descendu du siège du cocher. Mais faut-il vraiment que la maudite superstition du cocher dur...

© Éditions Contrechamps, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search