Version classiqueVersion mobile

Chroniques musicales (1884-1887)

 | 
Hugo Wolf

Opéra

L'Or du Rhin et La Walkyrie. La Juive d’Halévy et Les Diamants de la couronne d’Auber

21 décembre 1884 [n° 32]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La performance réalisée par Monsieur Vogl dans le rôle de Loge de L’Or du Rhin de Richard Wagner défie toute description. Ce fut une leçon d’acteur comparable à l’interprétation congéniale de Tannhäuser par Niemann, ou à celle de Schnorr von Carolsfeld dans le rôle de Tristan (nous devons nous en remettre au témoignage de Wagner puisque nous n’avons pu entendre Schnorr von Carolsfeld, mort prématurément1). Évidemment, comme ces trois personnages diffèrent fondamentalement par leur structure, leur construction et leur évolution (dans le cas de Loge, on ne peut pas parler d’évolution du tout), il nous faut adopter un point de vue différent pour envisager chacune de ces trois figures. Il est certain que le rôle de Tannhäuser est celui qui exige le plus de son interprète. Que de transformations auxquelles ce troubadour doit se plier, passant de la sensualité la plus intense à l’ascèse totale ! Quel univers d’émotions entre ces deux pôles de l’expérience humaine ! Que de forces doivent a...

© Éditions Contrechamps, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search