Version classiqueVersion mobile

Chroniques musicales (1884-1887)

 | 
Hugo Wolf

Piano, lied et musique de chambre

Un interprète idéal de Löwe

6 mars 1887 [n° 106]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

[...] On se pressait en foule au Liederabend de Monsieur Bulss. Monsieur Bulss est un excellent chanteur de lied, un chanteur d’opéra de premier ordre, et surtout un insurpassable interprète des ballades de Löwe. Il a chanté avec un goût parfait et un admirable sens du détail des extraits de Dichterliebe, et avec un déploiement vocal colossal des lieder de Becker1, œuvres platement taillées en vue de l’effet, que l’on aurait préféré ne jamais connaître ; en revanche, le public a accueilli avec reconnaissance et enthousiasme les ballades de Löwe « Der Blumen Rache » [La Vengeance des fleurs], « Die Heinzelmännchen » [Les Lutins] et « Prinz Eugen », donné en bis. Il est clair que des pages aussi complexes dans l’élaboration du détail exigent un chanteur doté de facultés intellectuelles à la mesure d’un organe parfaitement développé. Par chance, Monsieur Bulss est pourvu des deux. C’est un lion parmi les interprètes de Löwe2.

Salle Bösendorfer, 1er mars 1887. Récital de chant de Paul Bu...

© Éditions Contrechamps, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search