Version classiqueVersion mobile

Chroniques musicales (1884-1887)

 | 
Hugo Wolf

Piano, lied et musique de chambre

Cycle Anton Rubinstein : musique russe

20 décembre 1885 [n° 68]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« De tout un peu ». Cette maxime, marquée au sceau de la sagesse universelle, se recommande aussi bien pour la vie de tous les jours que pour la création artistique. Elle s’applique tout autant à une consommation excessive de pieds de cochon (comme en témoigne le poème « Ailes mit Mass » [De tout un peu] d’Eduard Mörike) qu’à un abus des plaisirs de la musique comme l’ont largement montré les concerts de piano d’Anton Rubinstein. Nous n’appartenons certes pas à l’engeance des apôtres de la mesure. Jamais nous n’avons prôné la tempérance, ni exigé qu’on serrât sa haire avec discipline et encore moins qu’on se mortifiât. Nous n’exigeons point que l’on franchisse sans espoir de retour la clôture de la Trappe de la musique. Mais écouter toute une soirée durant cette musique russe de l’avenir, soi-disant si prometteuse, indisposerait même le plus nihiliste des patriotes de l’Empire russe. Indisposer, c’est bien le mot juste. J’aimerais autant être changé en vieux basson que de passer à n...

© Éditions Contrechamps, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search