Version classiqueVersion mobile

Chroniques musicales (1884-1887)

 | 
Hugo Wolf

Piano, lied et musique de chambre

Cycle Anton Rubinstein : Schumann

6 décembre 1885 [n° 66]

Texte intégral

  • 1 Le Prophète : opéra de Meyerbeer. Heinrich Vogl : ténor wagnérien.
  • 2 « Leurs beaux atours » : « Charakteristischen Schmuck » dans l’original.

1[...] Le quatrième récital de Rubinstein, consacré à des compositions de Robert Schumann, fut une source de plaisir sans égal. Une fois encore, il nous a semblé que Rubinstein est au sommet de son art lorsqu’il met sa puissance au service de petites choses. Il donna avec une beauté sans pareille « Traumeswirren » [Visions de rêve] extrait des Fantasiestücke et « Vogel als Prophet » [L’Oiseau prophète] (à ne pas confondre avec le Vogl de Munich dans Le Prophète1). Mais le Carnaval était-il moins beau ? Et l’adagio de la Sonate en fa dièse mineur ? Et les pièces songeuses extraites des Kreisleriana ? Certes, maintes autres pièces délicates, comme les Kreisleriana nos 1 et 3, perdirent leurs beaux atours2, emportées par l’ouragan d’un tempo endiablé qui ravageait tout sur son passage. Mais, l’un dans l’autre, nous reçûmes de bon cœur le don de la musique de Robert Schumann qu’Anton Rubinstein nous fit à sa manière si envoûtante. [...]

2R. Schumann, Fantaisie opus 17 ; Kreisleriana opus 16 ; Études Symphonigues opus 13 ; Sonate en fa dièse mineur opus 11 ; « Traumeswirren » et « Warum » extraits des Fantasiestücke opus 12 ; « Vogel als Prophet » extrait des Waldszenen opus 82 ; Romanze en ré mineur opus 32, n° 3 ; Carnaval opus 9.

Notes

1 Le Prophète : opéra de Meyerbeer. Heinrich Vogl : ténor wagnérien.

2 « Leurs beaux atours » : « Charakteristischen Schmuck » dans l’original.

© Éditions Contrechamps, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search