Version classiqueVersion mobile

Chroniques musicales (1884-1887)

 | 
Hugo Wolf

Piano, lied et musique de chambre

Cycle Anton Rubinstein : de Byrd à Mozart

22 novembre 1885 [n° 64]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

[...] Anton Rubinstein séjourne à Vienne pour nous offrir un panorama historique de la littérature pianistique de ses débuts jusqu’à l’essor qu’elle connaît de nos jours. Comme on pouvait s’y attendre, le premier récital fut intéressant, avec au programme des œuvres de Wilhelm Bird (sic), Dr John Bull, François Couperin, Jean-Philippe Rameau, Scarlatti, Seb. Bach, Händel, Ph. Ε. Bach, Haydn et Mozart. Le plus important pour nous, disons-le, est que Rubinstein ait joué, car qui se préoccupe, hormis les historiens, de savoir si Byrd doit être joué comme ci et Bull comme ça ? Si La Poule doit caqueter avec sentiment, avec joie ou avec charme, si Le Sifflet du voiturier doit exprimer une joie pétulante ou un amour transi1 ? En tout cas, le chat de la Fugue du chat de Scarlatti a fait patte de velours sur la corde de la et les Variations en fa de Haydn ne pouvaient être jouées plus joliment. À mon sentiment, Rubinstein a cependant joué la Fantaisie en ut mineur de Mozart de manière trop ...

© Éditions Contrechamps, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search