Version classiqueVersion mobile

Chroniques musicales (1884-1887)

 | 
Hugo Wolf

Piano, lied et musique de chambre

Récitals de piano : du meilleur et du pire

24 février 1884 [n° 6]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

[...] Tel un aimant qui attire l’attention de tous les cercles musicaux de Vienne, Anton Rubinstein a donné, le 20 de ce mois, son deuxième concert à la salle Bösendorfer. À cette occasion, il nous est apparu d’une humeur particulièrement inspirée. Il a joué à nouveau Chopin, avec encore davantage de passion et de transport, si faire se peut, que lors de son premier récital. Et la Fantaisie en ut majeur de Schumann ! Il faut avoir entendu Rubinstein interpréter cette pièce merveilleuse pour en goûter toutes les beautés. J’ai eu le sentiment que Schumann, dans le premier mouvement de sa Fantaisie, avait donné le son fondamental qui caractérise l’essence véritable du Romantisme, ce son naturel1 empreint de souffrance qui, après s’être fait entendre à travers toutes les vicissitudes de la vie, finit par s’éteindre en un rêve mélancolique d’harmonie avec la nature, puis s’évanouit dans des accords brisés qui montent et redescendent doucement : c’est le chant du cygne du Romantisme.

Que p...

© Éditions Contrechamps, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search