Version classiqueVersion mobile

Chroniques musicales (1884-1887)

 | 
Hugo Wolf

Musique symphonique

La Symphonie n° 7 de Bruckner

28 mars 1886 [n° 79]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

[...] La Symphonie en mi majeur d’Anton Bruckner, après avoir fait une entrée triomphale dans diverses villes allemandes (Munich1, Leipzig, Hambourg, Hanovre), a également été donnée maintenant à Vienne. « On ne saurait être prophète en son pays » : cette expérience douloureuse et immémoriale n’a pas été épargnée à Bruckner. Luttant en vain contre la bêtise et la méchanceté des critiques, éconduit par les organisateurs de concerts, persécuté par la jalousie et la malveillance durant des décennies, Bruckner était déjà un vieil homme lorsque Dame Fortune daigna enfin le baiser au front et que le monde ingrat ceignit son chef chenu d’une couronne de laurier. La mauvaise fortune de Bruckner fut pire que celle de Berlioz qui, certes rejeté par ses compatriotes, connut à l’étranger, et dans la pleine force de l’âge et du talent, des succès propres à le consoler de ses revers parisiens. À l’inverse, pour Bruckner, les portes des salles de concerts étrangères s’ouvrirent fort tard et la con...

© Éditions Contrechamps, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search