Version classiqueVersion mobile

Chroniques musicales (1884-1887)

 | 
Hugo Wolf

Musique symphonique

La Symphonie n° 4 de Brahms

24 janvier 1886 [n° 72]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

C’est vraiment une chance pour le célèbre sculpteur Thorwaldsen que son bon génie lui ait soufflé l’heureuse idée de réaliser une sculpture inspirée d’un épisode de la vie d’Alexandre le Grand, sans quoi la gloire posthume de cet artiste aurait été compromise. Mais maintenant que l’honneur lui revient d’avoir inspiré une nouvelle symphonie au célèbre copiste, je veux dire au compositeur Johannes Brahms, l’immortalité lui est acquise jusqu’à la fin des temps1. Malheureusement, aucun témoin digne de foi ne peut dire de quelle nature étaient les sculptures qui ont mis Brahms dans la cruelle nécessité de composer ses trois symphonies précédentes. Si nous nous lancions dans des suppositions hasardeuses, lesquelles nous feraient fortement pencher pour cette idée que les vieux invalides de Friedländer2 constituent un élément essentiel de ces trois symphonies – tout du moins pour ce qui touche à la fraîcheur de l’invention et à la richesse de l’expression –, on ne verrait dans tout cela rie...

© Éditions Contrechamps, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search