Version classiqueVersion mobile

Chroniques musicales (1884-1887)

 | 
Hugo Wolf

Musique symphonique

Bruckner à quatre mains par Ferdinand Löwe et Josef Schalk

28 décembre 1884 [n° 33]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Bruckner ? Bruckner ? Qui est-ce ? Où vit-il ? De quoi est-il capable ? Ces questions sont sur bien des lèvres à Vienne, posées même par des gens qui fréquentent assidûment les concerts d’abonnement du Philharmonique et également ceux de la Société des amis de la musique1. S’il s’en trouve un à qui le nom dit vaguement quelque chose, il se souviendra qu’en effet Bruckner est professeur de théorie musicale au Conservatoire d’ici. Et virtuose de l’orgue, ajoute peut-être un autre en jetant un regard triomphant à l’homme au savoir un peu court, pendant qu’un troisième croit déjà, qu’un quatrième sait bien, qu’un cinquième affirme même, et qu’un sixième enfin jure ses grands dieux, que Bruckner est aussi compositeur, évidemment pas un compositeur notable, pas un compositeur classique. Un connaisseur pense en branlant son noble chef avec circonspection que c’est un compositeur qui ignore les bonnes formes, un passionné déplore l’extrême confusion de la conception musicale de ses composit...

© Éditions Contrechamps, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search