Version classiqueVersion mobile

Bruno Maderna - Heinz Holliger

 | 
Philippe Albèra

Biographies

Texte intégral

1PIERRE-LAURENT AIMARD, pianiste

2Né à Lyon en 1957, Pierre-Laurent Aimard fait ses études musicales au Conservatoire de Paris où il obtient quatre premiers prix. Ses maîtres sont Yvonne Loriod et Maria Curcio. En 1973, il reçoit le premier prix du Concours International Olivier Messaien puis, en 1974, le deuxième prix du Concours International de Genève. Sa carrière de soliste, commencée à l’âge de neuf ans par un concert au Festival de Lyon, le mène dans plus de trente pays sur les cinq continents. Il a joue avec les plus grands orchestres sous la direction de chefs tels que Ozawa, Celibidache, Davis, Previn et Boulez. Il a été l’invité des festivals de Lucerne, Tanglewood, Berlin et Menton. Son intérêt pour la musique contemporaine le mène à travailler avec les plus grands compositeurs d’aujourd’hui : Xenakis, Ligeti, Berio, Stockhausen, Boulez, Messiaen. Il est membre de l’Ensemble InterContemporain.

3LOUISE BESSETTE, pianiste

4Louise Bessette, d’origine canadienne, entre au Conservatoire de Montréal à l’âge de douze ans et fait ses études sous la direction de Georges Savaria et de Raoul Dosa. Premier prix de musique de chambre en 1979 et premier prix de piano en 1980, elle a ensuite été l’élève d’Eugène Liszt a New York. En 1982 elle se fixe à Paris où elle étudie avec Yvonne Loriod et Jay Gottlieb. Elle a obtenu, en 1981, le premier prix du concours canadien Eckhardt-Grammaté puis, en 1990, le Prix Flandres-Québec pour la musique contemporaine.

5HEDWIG FASSBENDER, mezzo-soprano

6Hedwig Fassbender est née en 1954 à Iversheim en Allemagne. Après avoir fait des études de musicologie, d’allemand et de piano à Cologne, elle poursuit sa formation au Conservatoire de Munich avec le professeur Ernst Haefliger. Pendant sa formation, elle obtient plusieurs prix, notamment au concours Hugo Wolf à Vienne, au Mozartfest de Würzburg et au Bundesauswahl Konzerte Jungen Künstler. En 1982, elle est engagée par Adam Fischer au Theatre de Freiburg dans le rôle de Rosina du Barbier de Séville de Rossini.

7Elle a participé à des productions de l’opéra de Berlin, de Düsseldorf, de Kassel et de Wiesbaden. Elle a travaillé à la Scala de Milan sous la direction de Claudio Abbado dans Prometeo de Luigi Nono et au Gran Teatro del Liceu à Barcelone dans Les Contes d’Hoffmann avec Alfredo Kraus. Elle a également joué au théâtre le rôle de Titania dans le spectacle Der Park de Botho Strauss et a interprété Marguerite dans La Damnation de Faust de Harry Kupfer à Amsterdam.

8ISABELLE MAGNENAT, violon

9Isabelle Magnenat est née à Genève en 1963. Elle a fait ses études au Conservatoire de Genève où, en 1984, le Premier Prix de Virtuosité lui fut décerné. Elle a poursuivi ses études musicales à Vienne, avec F. Samoyl, et à Utrecht avec Ph. Hirshhorn. Elle a été lauréate du XXe concours Tibor Varga à Sion. Elle occupe actuellement le poste de violon solo à l’Orchestre de Berne, et joue également avec l’Ensemble Contrechamps et le trio à cordes Telos.

10AURELE ΝICOLET, flûtiste

11Aurèle Nicolet est né à Neuchâtel en Suisse. Il fait ses études de musique avec André Jaunet à Zurich et, avec Marcel Moyse, au Conservatoire de Paris où, en 1947, il remporte le premier prix. La même année il est lauréat du concours international à Genève. Il est flûtiste solo du Tonhalleorchester de Zürich, jusqu’en 1950, date à laquelle Wilhelm Furtwängler l’invite à Berlin où il devient flûtiste solo de l’Orchestre Philharmonique de Berlin jusqu’en 1959. Il enseigne a la Musikhochschule de Berlin (1953-1965) et à la Musikhochschule de Freiburg.

12Aurèle Nicolet se produit comme soliste ou comme membre de divers ensembles de musique de chambre. Plusieurs prix internationaux lui ont été décerné pour ses enregistrements.

13PAUL SPERRY, ténor

14Né à Chicago, Paul Sperry a étudié le chant avec plusieurs grands chanteurs parmi lesquels on peut citer Jennie Tourel, Paul Ulanowsky et Pierre Bernac. Son répertoire s’étend du XVIIe siècle à la musique contemporaine et nombre de compositeurs lui ont dédié des œuvres : Bruno Maderna, Jacob Druckman, Hans Werner Henze, William Bolcon, Marvin David Levy, Victor Babin Avec le New York Philharmonic, il a créé « Dybbuk Suite » de Leonard Bernstein, sous la direction du compositeur.

15PENELOPE WALMSLEY-CLARK, soprano

16La carrière internationale de Penelope Walmsley-CIark commence en 1987 avec l’invitation du Royal Opera House, Covent Garden, pour chanter la Reine de la Nuit dans « La Flûte Enchantée », rôle qu’elle interprétera ensuite à Genève, Boston et à l’English National Opera.

17En 1988, elle chante dans « L Electrification de l’Union Soviétique » de Nigel Osborne au Festival de Glyndebourne et à Berlin. Elle participe aux représentations de « Un Re in ascolto » de Luciano Berio à Londres et à Paris. Elle chante « Le Grand Macabre » de György Ligeti à Vienne et à Londres. Elle travaille également avec Cage, Boulez, Stockhausen et Henze.

18JACQUES ZOON, flûtiste

19Jacques Zoon est né en 1961 à Heiloo (Pays-Bas). Il commence à jouer de la flûte à l’âge de neuf ans et poursuit ses études au Conservatoire Sweelinck à Amsterdam et ensuite au Canada. Depuis l’âge de onze ans, il joue avec de nombreux orchestres ; il est premier flûtiste avec le Philharmonique d’Amsterdam de 1984 à 1985, avec l’Orchestre de la Résidence (1985-1989) et, depuis 1988, avec l’Orchestre Royal du Concertgebouw. Il se produit également comme soliste avec divers orchestres. A Paris en 1987, le jury du concours de flûte Jean-Pierre Rampai lui décerne le « Prix spécial du jury ». En 1988, il reçoit le prix pour la meilleur interprétation d’une œuvre contemporaine au Festival International de Musique à Scheveningen. Depuis 1988, il est professeur de flûte au Conservatoire de Rotterdam.

20PETER EÖTVÖS, compositeur et chef d’orchestre

21Né en 1944 à Székelyudvarhely en Transylvanie, il étudie le piano, le violon, les percussions et la flûte en Hongrie. A l’âge de 14 ans, il est admis par Kodäly à l’Académie de Musique de Budapest pour étudier la composition où il obtient son diplôme en 1963.

22Sa pensée musicale était marquée par Päl Kardos, János Viski, Albert Simon, György Kurtäg, Bartók, Boulez et Stockhausen. Dès 16 ans, il écrit régulièrement pour le cinéma et le théâtre. De 1966 à 1968, il a une bourse DAAD pour étudier la direction d’orchestre à Musikhochschule à Cologne.

23Entre 1968 et 1976, il est membre de l’Ensemble Stockhausen, jouant du piano, des percussions et des instruments live electronics conçus par lui-même. Il est collaborateur du studio électronique du Westdeutscher Rundfunk entre 1971 et 1979. Parallèlement il mène ses recherches en live electronics dans son propre studio à Öldorf. C’est à cette époque que sa réputation de chef d’orchestre et de compositeur s’étend en Europe. Ses compositions sont créées à Donaueschingen, à Darmstadt, à Cologne, à Witten, à Paris, à Metz et à Budapest.

24En 1979, sur l’invitation de Pierre Boulez, il dirige le concert d’inauguration de l’IRCAM et devient par la suite le directeur de l’Ensemble InterContemporain à Paris, poste qu’il occupera jusqu’en décembre 1991. Entre 1985 et 1988, il est premier chef invité de l’Orchestre Symphonique de la BBC à Londres. Il est professeur permanent au Séminaire Bartók à Szombathély et fondateur de l’Institut International pour la formation des chefs d’orchestre et des musiciens d’orchestre à Gödölló (Hongrie).

25Péter Eötvös dirige régulièrement les grands orchestres européens et il est l’une des figures les plus renommées et marquantes de la musique contemporaine. Il collabore au « ZKM » (Zentrum für Kunst und Medientechnologie) et il est professeur à Hochschule für Musik à Karlsruhe.

26DIEGO MASSON, chef d’orchestre

27Né en Espagne en 1935, Diego Masson fait des études d’harmonie et de percussion (premier prix) au Conservatoire de Paris. Il étudie la composition avec René Leibowitz et Bruno Maderna et, en 1965, la direction d’orchestre avec Pierre Boulez. En 1966, il fonde l’ensemble Musique Vivante. De 1973 à 1977, il est directeur musical du Théâtre d’Angers, et de 1976 à 1982 de l’Opéra de Marseille. Diego Masson dirige régulièrement le BBC Symphony Orchestra, le Philharmonia de Londres, le Concertgebouw ; il est premier chef invité du Perth Symphony Orchestra (Australie).

28ANDRE RICHARD, compositeur

29Né en 1944, André Richard étudie le chant et la théorie musicale au Conservatoire de Genève où il revient comme professeur après avoir terminé ses études de chant et d’opéra à Freiburg/Breisgau. De 1975 à 1978 il travaille auprès de Klaus Huber et Brian Ferneyhough à Freiburg/Breisgau. Il organise pour l’Institut für bleue Atusik des cycles de conférences et des concerts très réputés. Il crée en 1983, avec Arturo Tamayo, un chœur de solistes qui participe à la création de Das Amende Klarsein de Luigi Nono. Avec cet ensemble vocal, dont il est le directeur, il a participé aux diverses représentations de l’opéra Prometeo de Luigi Nono. Depuis l’automne 1989, André Richard est directeur du Experimental-Studio de la Fondation Heinrich Strobel, dans le cadre du Südwestfunk. Les œuvres d’André Richard ont été jouées dans les grands festivals européens de musique contemporaine et dans la série Perspectives du XXe siècle de Radio France.

30HANS ZENDER, chef d’orchestre et compositeur

31Né à Wiesbaden en 1936, Hans Zender étudie le piano, la direction d’orchestre et la composition à Francfort et à Freiburg. Il poursuit ses études musicales à Rome et de 1964 à 1968 est premier chef d’orchestre à l’opéra de Bonn. En 1971, il est nommé à la tête de l’Orchestre de la Radio de la Sarre. En même temps, il commence une carrière internationale et réalise plusieurs enregistrements. De 1984 à 1987, il est directeur musical du Hamburgische Staatsoper. Depuis 1987, il est premier chef invité au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles. Hans Zender mène parallèlement une carrière de compositeur ; son opéra Stephen Climax fut créé à Francfort en 1986.

32QUATUOR ARDITTI

33Irvine Arditti, violon

34David Alberman, violon

35Garth Knox, alto

36Rohan de Saram, violoncelle

37Le quatuor Arditti, fondé en 1974, se consacre à la musique contemporaine et aux compositions du début du XX siècle. Sauf rares exceptions, les membres du quatuor ont travaillé avec la pluparte des compositeurs contemporains et voient ce contact comme essentiel dans l’interprétation de la musique d’aujourd’hui. Leurs programmes des dernières saisons ont présenté des créations de Georges Aperghis, Gavin Bryars, Sylvano Bussotti, John Cage, Elliott Carter, Luis de Pablo, Franco Donatoni, Pascal Dusapin, Brian Ferneyhough, Mauricio Kagel, György Kurtag, Conlon Nancarrow, Luigi Nono, Henri Pousseur, Wolfgang Rihm, Giacinto Scelsi, Iannis Xenakis et nombreux autres contemporains. Les membres du quatuor donnent des « master classes » et participent régulièrement aux journées de musique contemporaine de Darmstadt et au Centre Acanthes de la Chartreuse de Villeneuve-les-Avignon. Leur discographie comporte plus de trente disques compacts dont une importante collection d’œuvres de l’Ecole de Vienne pour les Disques Montaigne.

38ENSEMBLE ASKO

39Orchestre d’étudiants à l’origine, fondé en 1966, l’ensemble Asko s’est transformé en ensemble professionnel au cours des vingt-cinq dernières années. L’instrumentation varie selon les œuvres, de quinze à cinquante-cinq musiciens. L’ensemble n’a pas de chef d’orchestre permanent mais travaille régulièrement avec Péter Eötvös, Oliver Knussen, Reinbert de Leeuw, Ingo Metzmacher, David Porcelijn et Hans Zender, entre autres. Le répertoire de l’ensemble Asko est consacré exclusivement à la musique du XXe siècle. Parmi ses concerts récents on peut citer des programmes consacrés à Brian Ferneyhough, Gyorgy Ligeti, Karlheinz Stockhausen ou Iannis Xenakis, souvent préparés en collaboration avec le compositeur.

40LENSEMBLE CONTRECHAMPS

41Fondé en 1981, l’Ensemble Contrechamps s’est donné pour mission de jouer le répertoire de la musique du XXe siècle et de susciter de nouvelles œuvres Il anime une saison à la Salle Patino à Genève, comprenant de nombreuses créations et premières auditions. L’Ensemble Contrechamps est régulièrement invité à l’étranger ; il a ainsi réalisé une tournée au Japon en 1989, une tournée en Inde en 1991, et participé à des festivals tels que Musica à Strasbourg, Voix nouvelles à Royaumont, Ars Musica à Bruxelles, ou, cette année, au 18e Rencontres de la Chartreuse.

42Sa formation de base est celle du Pierrot lunaire de Schoenberg, percussion en plus, mais elle s’étend jusqu’à une vingtaine de musiciens selon les concerts. En 1991, l’Ensemble Contrechamps doit créer plusieurs œuvres écrites à son intention, dont des compositions de Jarrell, Trumpy, Levine, Ortiz, et Ferneyhough. Philippe Albèra assure la direction artistique de l’Ensemble Contrechamps.

43Félix Renggli, Verena Bosshart, flûtes

44Sylvain Lombard, hautbois

45René Meyer, Ernesto Molinari, Luc Fuchs, clarinettes

46Alberto Guerra, basson

47Denise Streit, cor

48Gérard Métrailler, Alain Bertholet, trompettes

49Yves Guigou, trombone

50Yves Brustaux, William Blank, Raoul Esmerode, Francois Volpé, percussions

51Notburga Puskas, harpe

52Sébastien Risler, Ulrike Minkoff, pianos et toy pianos

53François Creux, célesta et toy piano

54Françoise Rivalland, cymbalum

55Isabelle Magnenat, violon et alto

56Véronique Kumin, violon

57Barry Shapiro, alto

58Daniel Haefliger, Nicolas Hartmann, violoncelles

59Jonathan Haskell, contrebasse

60ENSEMBLE MUSIK DER JAHRHUNDERTE

61Come and Go

62Chanteurs : Gail McGowan, Jennifer Dillon-Buxkemper, Stephanie Field, Melanie Walz, Susanne

63Leitz, Fumiko Hatayama, Birgit Sehon, Freda Herseth, Barbara Stein

64Instrumentistes : Verena Guthy-Homolka, Hans-Peter Fink, Albrecht Imbescheid, Dirk Altmann,

65Martin Jakobs, Stefan Siegenthaler, Axel Breuch, Gundula Stock, Martin Borner

66What Where

67Chanteurs : Anselm Richter, Martin Hermann, Andreas Fischer, Walter Barth

68Instrumentistes : Stefan Geiger, Oliver Seifert, Elke Dudszus, Armin Leyener, Markus Maier, Boris Müller

69Manfred Schreier, directeur artistique, a fondé l’ensemble Musik der Jahrhunderte. Il est professeur de musique à Trossingen.

70ENSEMBLE MODERN

71L’Ensemble Modem, fondé en 1980, est l’orchestre professionnel né du Bundes Studenten Orchester. L’ensemble, basé à Francfort, compte vingt-cinq membres permanents venus de diverses régions d’Allemagne et de l’étranger. Le Junge Deutsche Philharmonie le gère jusqu’en 1987, date à laquelle l’Ensemble Modem devient une société autonome. Ce sont maintenant ses vingt-cinq sociétaires qui décident du choix des programmes, des chefs d’orchestre, des solistes et interprètes..

72Dietmar Wiesner, Martin Fahlenbock, flûtes

73Catherine Milliken, Joseph Sanders, hautbois, hautbois d’amour, cors anglais

74Roland Diry, Wolfgang Stryi, clarinettes, clarinettes basse

75Noriko Shimada, Eberhard Steinbrecher, bassons

76Franck Ollu, Thomas Baumgärtel, cors

77William Forman, trompette

78Uwe Dierksen, trombone

79Karin Schmeer, harpe

80Gregory Riffel, Rainer Römer, Rumi Ogawa-Helferich, percussions

81Ueli Wiget, piano

82Peter Rundel, Mathias Tacke, violons

83Paul de Clerck, Henrik Schäfer, altos

84Michael Stirling, Ursula Smith, violoncelles

85Thomas Fichter, contrebasse

86L’Ensemble Modern de Francfort est subventionné par la Deutsche Ensemble Akademie, avec la participation de la Société Internationale pour la Musique Contemporaine (section Allemagne) et du Deutscher Musikrat, avec l’appui financier de la GEMA, de la GVL, et du Ministère de l’Intérieur allemand.

87ENSEMBLE VOCAL LES JEUNES SOLISTES

88Créé en 1988, à l’initiative de Rachid Safir et de Daniel Sultan, avec le concours de la ville de Montreuil.

89Approfondir et élargir le patrimoine, développer le répertoire contemporain, tout en suscitant des créations : tels sont les principaux objectifs musicaux. Le travail est conçu telle une formation permanente dispensée par le directeur musical ou des chefs invités. Il se nourrit de l’échange d’expériences et de connaissances entre les chanteurs, s’enrichit du travail avec les compositeurs.

90Sopranos : Agnès Heidmann, Nadia Jauneau-Cury, Cathy Missika, Catherine Renerte

91Ténors : Raphaël Boulay, Jean-François Chiama, Dominique Fresnay, Jean-Paul Juchem

92Mezzo-sopranos/altos : Véronique Azoulay, Françoise Biscara, Sophie Dumonthier, Catherine Jousselin

93Baritons/basses : Jean-Louis Georgel, Pascal Sausy, Jean-Louis Serre, Jean-Louis Paya

94LONDON VOICES

95Directeur, Terry Edwards

96Sopranos : Blaine Pearce, Judith Rees, Nicole Tibbels, Mary Wiegold

97Mezzo-sopranos : Susan Flannery, Joyce Jarvis, Lesley Reid, Hazel Wood

98Ténors : Stephen Miles, Brian Parsons, Simon Roberts, Ian Thompson

99Baritons/Basses : Stephen Alder, Jeremy Birchall, Simon Birchall, Michael Dore

100Le London Voices est un ensemble choral professionnel réputé pour son très haut niveau et pour la diversité de son répertoire. Il se produit souvent avec l’Ensemble Modem, l’Ensemble InterContemporain et les orchestres britanniques, et présente des concerts à travers l’Europe. Terry Edwards, est également directeur musical de Electric Phoenix et du London Sinfonietta Voices and Chorus.

101ORCHESTRE NATIONAL DE FRANCE

102En 1934, l’Orchestre National de France, fondé pour la radio nationale, fut le premier orchestre symphonique créé dans le pays. Traditionnellement, héritier de la musique française, l’Orchestre National a un répertoire international. Sa saison parisienne propose une soixantaine de concerts ; il fait régulièrement des tournées en France et à l’étranger. Au cours des années nombre de grands interprètes et chefs d’orchestre ont joué avec l’Orchestre National, parmi lesquels on peut citer Isaac Stern, Leonard Bernstein, Aaron Copland, Seiji Ozawa, Wolfgang Sawallisch, Ernest Bour ou Pierre Boulez (ce dernier étant chargé de mission pour les événements spéciaux). Depuis septembre 1989 Jeffrey Tate est premier chef invité de l’Orchestre National de France et depuis janvier 1991 Charles Dutoit est directeur musical.

103ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE RADIO FRANCE

104Fondé en 1976 sous le nom de « Nouvel Orchestre Philharmonique », l’orchestre de 138 musiciens était conçu pour pouvoir se « moduler » en deux ou trois formations distinctes et présenter des concerts de type et d’effectif différents.. Cette souplesse permet une production importante et une grande variété de programmes. Le répertoire de l’orchestre embrasse donc les domaines symphonique et lyrique, la musique de chambre, la musique sacrée et les œuvres contemporaines. Marek Janowski en est le directeur musical.

105GILLES AILLAUD, peintre et décorateur

106Gilles Aillaud a conçu les décors et les costumes de nombreux spectacles de théâtre et d’opéra, parmi lesquels :

1071972 Dans la Jungle des villes, Brecht, Festival d’Avignon

1081974 Les Bacchantes, Euripide, Schaubühne Berlin, en collaboration avec Eduardo Arroyo ; mise en scène, Klaus Michael Grüber

1091975 Faust Salpêtrière, d’après Goethe, en collaboration avec Eduardo Arroyo ; mise en scène, Klaus Michael Grüber

1101979 Hamlet Machine, Théâtre Gérard Philippe ; mise en scène Jean Jourdheuil

1111982 Faust, Goethe, Freie Volksbühne Berlin ; mise en scène, Klaus Michael Grüber Hamlet, Shakespeare, Schaubühne Berlin ; mise en scène, Klaus Michael Grüber

1121985 Le Roi Lear, Schaubühne Berlin ; mise en scène, Klaus Michael Grüber

1131986 Bantam, Arroyo, Residenz Theater Munich, en collaboration avec Antonio Recalcati ; mise en scène, Klaus Michael Grüber

1141988 La Medesima Strada, Eschyle, Sophocle, Piccolo Teatro, Milan ; mise en scène, Klaus Michael Grüber

1151989 La Mort de Danton, Büchner ; Théâtre des Amandiers, Nanterre ; mise en scène, Klaus Michael Grüber

1161990 Parsifal, Wagner, Opéra d’Amsterdam ; mise en scène, Klaus Michael Grüber

1171991 Quartett, Müller, Festival d’Avignon, mise en scène de Jean Jourdheuil

118Expositions personnelles récentes

1191987 Galerie de France, Paris

120Galerie du Jour

121Mairie de Villeurbanne

1221991 Galerie de France

123Museo Nacional, Centro de Arte Reina Sofia, Madrid

124BRUNO GANΖ, acteur

125Né à Zürich en mars 1941. Cours d’Art Dramatique au Schauspielschule de Zürich. Débuts au Théâtre des Jeunes de Göttingen. Entre 1964 et 1969, il joue à Brême, au Kammerspiel de Münich, et au Théâtre de Zürich.

126De 1971 à 1975, il est à la Schaubühne am Halleschen Ufer à Berlin. Depuis 1982, il joue à la Schaubühne am Lehniner Platz.

127Bruno Ganz a participé à de nombreuses productions de théâtre et a tenu certains des plus importants rôles du répertoire, parmi lesquels Macbeth (Shakespeare), Torquato Tasso (Goethe), Le Prince de Hombourg (Kleist), Empedokles (Hölderlin), Hamlet (Shakespeare),… Il a joué, au cinéma dans « Un couteau dans la tete », « Dans la Ville blanche », « La Femme gauchère », et tourné des films pour la télévision.

128Il a obtenu, en 1967, le Prix pour les jeunes acteurs de magazine Theater Heute ; en 1976, le Prix décerné par le Bundesfilm ; en 1979, le Prix des Acteurs Allemands.

129KLAUS MICHAEL GRÜBER, metteur en scène

130Formation au conservatoire de Stuttgart en Allemagne, puis au Piccolo Teatro de Milan.

131Mises en scène de théâtre :

1321967 Le Procès de Jeanne d’Arc à Rouen, Brecht, Piccolo Teatro, Milan

1331968 L’Amante militaire, Goldoni, L’Impresario de Smyrne, Goldoni, Staatstheater, Freiburg

1341969 Off Limits, Adamov, Piccolo Teatro, Milan La Tempête, Shakespeare, Theatre Brème

1351970 Penthésilée, Kleist, Stuttgart

1361972 Histoire de la forêt viennoise, Horvath, Schaubühne, Berlin La Dernière Bande, Beckett, Brème

1371973 Dans la Jungle des villes, Brecht, Francfort

1381974 Les Bacchantes, Euripide, Schaubühne Berlin ; présenté par le Festival d’Automne à Paris au Théâtre des Amandiers, Nanterre.

1391975 Faust Salpêtrière, d’après Goethe, Chapelle de la Salpêtrière, Paris

1401976 Empedokles Hölderlin Lesen, Schaubühne Berlin ; présenté par le Festival d’Automne à Paris au Théâtre des Amandiers, Nanterre.

1411977 Winterreise, Hölderlin, Stade Olympique de Berlin

1421979 Rudi, Von Brentano, Hotel Esplanade, Berlin

1431981 Six Personnages en quête d’auteur, Pirandello, Freie Volksbühne, Berlin

1441982 Faust, Goethe, Freie Volksbühne Berlin ; présenté par le Festival d’Automne à Paris à l’Odéon, en 1983

1451983 Hamlet, Shakespeare, Schaubühne, Berlin

1461984 Nostalgia, Jung, Piccolo Teatro, Milan

1471985 Le Roi Lear, Shakespeare, Schaubühne Berlin ; présenté par le Festival d’Automne à Paris au Théâtre National de Chaillot

1481986 Bantam, Arroyo, Residenz Theater, Munich

149Prométhée, Eschyle, Salzburg

150Le Récit de la servante Zerline, Broch, Festival d’Automne à Paris/TNP Villeurbanne/Théâtre des Bouffes du Nord, Paris

1511987 Das Letzte Band, Beckett, Schauspielhaus Francfort

1521988 La Medesima Strada, Eschyle, Sophocle, Piccolo Teatro, Milan

153Die Affàre rue de Lour cine, Labiche, Schaubühne Berlin ; présenté par le Festival d’Automne à Paris

1541989 La Mort de Danton, Büchner, Théâtre des Amandiers Nanterre/Festival d’Automne à Parts

1551990 Phoenix, Zvetaeva, Schaubühne, Berlin

1561991 Amphitryon, Kleist, Schaubühne Berlin ; présenté par le Festival d’Automne à Paris à l’Odéon

157Mises en scène d’opéra

1581971 Wozzeck, Berg, Opéra de Brême

1591972 Julius Caesar, Haendel, Opéra de Brême

1601974 Le Château de Barbe-Bleue, Bartok, Opéra de Francfort

1611976 La Walkyrie, Wagner, Opéra de Paris

1621983 Tannhäuser, Wagner, Teatro Communale Florence

1631986 La Cenerentola, Rossini, TMP Châtelet Paris

1641990 Parsifal, Wagner, Opéra d’Amsterdam

165ELLEN HAMMER, dramaturge et metteur en scène

166Née à Munich en 1942, Ellen Hammer, après ses études de littérature et d’histoire du théâtre, travaille dans le spectacle comme assistant metteur en scène et dramaturge : aux Kammerspiele de Munich (1976-1970), à la Schaubühne am Halleschen Ufer de Berlin Ouest, avec Peter Stein et Klaus Michael Grüber (1970-1978). Elle collabore régulièrement depuis avec Klaus Michael Grüber. Elle a également réalisé des mises en scène : Aus der Fremde (De l’étrange) d’Ernst Jandl à la Schaubühne de Berlin en 1980, Quartett et Philoctet d’Heiner Müller à Bonn, L’Inconnue d’après Horvath au Piccolo Teatro de Milan, Caligula de Camus à Graz. Elle a collaboré en tant que dramaturge avec Robert Wilson sur de nombreux spectacles, le dernier étant La Flûte enchantée à l’Opéra de Paris Bastille.

167BERNARD MICHEL, peintre et décorateur

168Bernard Michel a réalisé de nombreux décors, costumes et affiches pour le théâtre. Il collabore régulièrement avec Gilles Aillaud et Klaus Michael Grüber.

1691984 Bérénice, Racine, Comédie Française, Festival d’Automne à Paris ; mise en scène Klaus Michael Grüber

170La Voix humaine, Cocteau/Poulenc, mise en scène Robert Fortune

1711987 Bréviaire d’amour d’un haltérophile, Arrabal, Odéon Paris

1721989 La Mort de Danton, Büchner, Festival d’Automne à Paris/Théâtre des Amandiers, Nanterre ; mise en scène Klaus Michael Grüber

1731990 Le Chant du départ, Daoudi, Théâtre de Nice, Théâtre de la Ville Paris ; mise en scène Jean-Pierre Vincent

1741991 Le Balcon, Genet, Odéon Paris ; mise en scène Luis Pasqual

175ΤΑΜ TEATROMUSICA

176Pierangela Allegro, Laurent Dupont, Paola Nervi, Michèle Sambin

177L’Ensemble Tarn Teatromusica a été fondé en 1980 par Michèle Sambin, Laurent Dupont et Pierangela Allegro. Dans le domaine du théâtre musical, ils ont réalisé les mises en scène pour Orfeo l’ennesimo de Claudio Ambrosini, Repertoire de Mauricio Kagel, Children’s Corner de Debussy et Ages de Bruno Maderna.

© Éditions Contrechamps, 1991

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search