Version classiqueVersion mobile

Bruno Maderna - Heinz Holliger

 | 
Philippe Albèra

Heinz Holliger

Commentaire sur le Quintette pour piano et instruments à vent

Heinz Holliger

Le quintette est dédié à Sándor Veress.

Texte intégral

1C’est une pièce assez rare dans ma production, car elle ne vient pas d’une nécessité intérieure, mais d’une circonstance extérieure. J’ai écrit ce quintette pour notre ensemble, afin de compléter un programme fondé sur les quintettes similaires de Mozart et de Beethoven. Ce n’est pas une formation qui m’est très proche – je n’ai d’ailleurs pratiquement rien écrit pour le piano depuis Elis, si ce n’est les Vier Lieder ohne Worte pour violon et piano. Peut-être, à cause de ces données de départ, la pièce est-elle très différente de mes autres compositions. J’ai voulu éviter, comme dans le Quatuor à cordes, qu’elle soit un dialogue entre gens bien éduqués. C’est en fait un duo, une bataille entre un bloc d’instruments qui forme une unité (les quatre instruments à vent) et le piano, traité d’une façon très directe, presque agressive. C’est aussi un essai sur leurs influences mutuelles : cela commence avec des éruptions des vents, des fragments fortissimo, alors que le piano a le rôle d’une caisse de résonance ; petit à petit, ces résonances deviennent des sonorités qui croissent et tendent vers le son normal de l’instrument ; parallèlement, la sonorité « pure » des autres vents est de plus en plus détruite, jusqu’au bruit, jusqu’au souffle. C’est alors que le piano devient réellement soliste, comme dans un concerto. Les vents jouent une musique complètement différente, comme s’ils étaient derrière la scène, et commence progressivement un rapprochement entre les deux groupes. Ils se retrouvent, une seule fois, dans un cri qui résonne dans le piano. Il y a donc croisement de deux musiques antagonistes, mais il n’y a jamais véritablement rencontre entre elles.

2La création a eu lieu le 25 mars 1990, au Musikverein de Vienne, avec András Schiff, Heinz Holliger, Elmar Schmid, Klaus Thunemann et Radovan Vlatkovic.

© Éditions Contrechamps, 1991

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search