Version classiqueVersion mobile

Bruno Maderna - Heinz Holliger

 | 
Philippe Albèra

Heinz Holliger

Commentaire sur Glühende Rätsel

Heinz Holliger

Texte intégral

1Le cycle Glühende Rätsel (Enigmes en feu), d’après des poèmes de Nelly Sachs, a été créé aux Journées musicales de Donaueschingen 1964, avec Jeanne Deroubaix (alto) et l’ensemble du Domaine musical, sous la direction de Pierre Boulez. L’œuvre [pour voix alto, flûte, alto, clarinette basse (clarinette contrebasse), cymbalum, harpe, célesta et percussions], commandée par le Südwestfunk, est dédiée à Nelly Sachs. Nelly Sachs (1891-1970) est l’un des plus importants poètes de langue allemande. Poursuivie par les nazis, elle trouva refuge à Stockholm. Elle reçut, en 1969, le prix Nobel.

2Après avoir longtemps travaillé à une création scénique sur un de ses textes, Der magische Tänzer (pour chœur et plusieurs groupes d’orchestres), j’ai voulu condenser et cristalliser les expériences faites pendant ce travail. En même temps, j’ai essayé de différencier mon langage du point de vue de la forme, de l’expression et de la couleur.

3Glühende Rätsel est une œuvre en cinq parties. De I à III, les éléments structurés, très clairement différenciés les uns des autres, sont exposés. IV reprend les types de structures des deux mouvements précédents (en inversant leur ordre). En même temps, l’écriture des durées évolue vers l’indéterminisme et laisse aux interprètes une plus grande souplesse de distribution. La partie V, elle-même subdivisée en cinq périodes, synthétise et développe toutes les parties précédentes.

4La thématique intérieure de Glühende Rätsel ressemble à celle de mes premières compositions de musique de chambre, par exemple Erde und Himmel et Elis ; mais, par rapport à ces créations, Glühende Rätsel montre une plus grande flexibilité dans le traitement du matériau musical et une différenciation plus accentuée des domaines sonores et formels. En composant cette œuvre, j’ai privilégié les effets par strates multiples entre la parole et le son, et leurs influences réciproques. Cela m’a amené à des solutions nouvelles pour ma composition.

© Éditions Contrechamps, 1991

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search